Visualisation du fichier CSV pour l'export des fiches de type : Initiative - Total des fiches : 16
"datetime_create","datetime_latest","Intitulé de l'initiative","Texte d'accroche","Structure(s) porteuse(s) *","Autres structures","Personne(s) à contacter","Thématiques *","Autres thématiques","Etat du projet *","Année de démarrage du projet *","Résumé du projet","Objectifs du projet","Difficultés rencontrées","Résultats souhaités et/ou obtenus","Perspectives envisagées","Périmètre d'action","Publics concernés","Image de présentation","Document de présentation du projet","Partenaires, coopérations","Autres partenaires","Accompagnateur du projet","Liens web vers le projet","Adresse du projet","Code postal","Ville","bf_latitude","bf_longitude","Commentaires"
04/06/2019 15:46:58,04/06/2019 15:46:58,"Renforcer le réseau producteurs et consommateurs en circuits courts alimentaires",,"Association, PETR","","Fritch Bertrand","Agriculture, Économie","","Réalisé","2014","Dthwdghwdghxfyjxfyjdtukdtukdtukdtukdtu wfgjxfhjxfhjxfhj sfyjsfyhfswdgbqdgbqdgb","Wfhjsfhjstyjdfyjdfyjdgh'xfh'xghnxghnxgh'xghnxfhn","Aucune","Mieux manger en HLV","Pérennisation ","Petr",,,"","Collectivité(s), Chercheurs","","","","","34520","Le Caylar","43.892944378711476","3.2816282500207987",""
04/06/2019 15:49:11,04/06/2019 15:53:28,"Le PTCE Les Ateliers ","","SCIC","","Pierre Gout","Économie, Services","","Réalisé","2011","La SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) Les Ateliers s’est donné deux objectifs : fédérer les structures de l’ESS et de l’économie durable du territoire et favoriser leur développement ainsi que créer de nouvelles activités et de nouveaux emplois répondant aux besoins peu couverts sur le territoire. Elle gère l’animation du lieu, l’évènementiel, l’accompagnement et la recyclerie, entre autres. 

Le Pôle Les Ateliers est un espace ouvert qui favorise de nouveaux modes d’organisation du travail et encourage des stratégies de coopérations et de mutualisations au service de projets économiques du territoire. Il est à la fois un terrain d’entrepreneuriat, un lieu d’innovation et de recherche en faveur du développement local durable.

Le bâtiment accueillant les activités a été rénovée par Etic et co-financé avec la Caisse des Dépôts et l’appui de trois banques Crédit Coopératif, la Nef et Triodos. Il se scinde en deux parties :
-	La première possède deux étages ouverts au public avec des commerces, un restaurant, des activités de bien-être, les évènements, etc. et deux étages accueillant des bureaux et un espace de coworking ouverts aux associations, aux coopératives mais aussi aux indépendants. Etic est propriétaire.
-	La seconde appartient à la SCIC et accueille un atelier-ressourcerie qui a par ailleurs équipé le pôle grâce à un partenariat avec Etic.

La mixité des acteurs et la mise en valeur de productions locales sont les deux axes forts portés par le PTCE.
","-	Créer un lieu commun pour réunir ces acteurs et coopérer autour de valeurs communes
-	Favoriser et impulser le développement d’initiatives économiques au service des enjeux sociaux et environnementaux du territoire","-	Un modèle économique peu évident à stabiliser notamment au niveau du financement de l’animation, indispensable mais difficile à financer
-	Peu de contacts avec les élus et l’agglomération de Castres","-	Une grande mixité au sein du lieu et entre les différents types d’acteurs sociétaires
-	Presque une cinquantaine d’associés avec une dizaine de salariés et des partenaires extérieurs
-	La création d’une dynamique de réseau et de coopération avec par exemple les résidents travaillant dans la communication ont créé une marque Les ateliers de la communication tout en restant indépendant
-	Un accompagnement de projet sur Rodez : le projet de tiers-lieu Station A avec Synae et Etic ","-	Redévelopper la recyclerie en ouvrant par exemple une formation et d’autres ateliers
-	Créer une salle d’escalade dans cette même partie du tiers-lieu","",,,"LePtceLesAteliers2_fichierAction_les-ateliers-ptce.pdf","","Ethic, Caisse des Dépôts, Crédit Coopératif, la Nef, Triodos","","https://les-ateliers.co/","22, rue Mérigonde","81 100","Castres","43.6024443","2.253218",""
06/06/2019 08:30:27,06/06/2019 08:30:27,"Arts Scènes et Cie","Arts Scènes et Cie contribue au développement culturel durable","Association","","Roméo Boccara,
05 81 48 01 62
artscenes46@yahoo.fr ","Culture, Jeunesse","Education populaire","Réalisé","","Arts Scènes & Compagnie est de prime abord une structure de vacances et de loisirs pour enfants et adolescents qui organisent un accueil de loisirs sans hébergement autour de différentes disciplines artistiques : théâtre, cirque, arts plastiques, etc. Toutefois, le projet de cette association va bien plus loin. Au service de l’éducation populaire, les animateurs et comédiens engagés cherchent à développer chez les jeunes l’imaginaire et la curiosité en abordant des thèmes qui interpellent le rapport au monde et proposent des activités et séjours qui favorisent le vivre ensemble. Le projet éducatif et pédagogique de l’association s’appuie sur une pratique de l’expression comme source d’épanouissement, d’intégration et de confiance en soi pour tous les enfants.

L'association intervient dans quatre grands domaines :
-	ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) : de 6 à 12 ans à la Ferme des Cerisiers (Saint-Vincent-du-Pendit)
-	La Compagnie professionnelle La Famille Vicenti : Création et diffusion de spectacles jeune public
-	Interventions en milieu scolaire et associatif (TAP temps périscolaire)
-	Animations familiales et locales : dans le cadre de la convention faite avec la Caisse d'Allocation Familiale","-	Contribuer au développement culturel durable du territoire pour tout public par la mise en place de structures itinérantes de pratiques et de diffusions artistiques
-	Créer du lien entre les habitants et de valoriser les actions portées pour ou par les enfants et les jeunes.","-	Peu de moyens humains et financiers même si beaucoup de jeunes bénévoles
-	Peu ou pas d’accompagnement de la collectivité","-	De nombreux spectacles portés par les enfants et les jeunes
-	Reconnue et identifiée par les parents et les structures avec qui elle échange","-	Continuer de développer le projet associatif
-	Stabiliser le modèle économique
-	Répondre aux besoins d’expressions des jeunes et leur permettre de s’exprimer","","Jeunes","ArtsScenesEtCie_teaserbox_59217620.png","ArtsScenesEtCie_fichierAction_arts-scenes-et-cie.pdf","Collectivité(s)","CAF, les Francas du Lot, le Lot en Action, entre autres (tous les partenaires sur le site)","","http://www.artscenesetcie.fr ","","46 400","Saint-Céré","44.8586149","1.8922748",""
06/06/2019 09:20:47,06/06/2019 09:20:47,"ICEA","Initiative Citoyenne pour une énergie alternative ","SCIC","","Jean-Paul Gardette
06 70 30 31 42","Environnement, Transitions","","Réalisé","2016","La SCIC a pour objectif de couvrir les toits des bâtiments publics de panneaux photovoltaïques. Le conseil sociétaire assure le bon déroulement des opérations en organisant le démarchage des collectivités, en étudiant les toits, en faisant faire une étude de faisabilité à un bureau d’étude et en effectuant toutes les autres démarches. L’achat de part sociale permet de financer une partie des démarches, financement qui sera complété grâce à l’emprunt citoyen et à la Nef.

De plus, ICEA effectue des actions de sensibilisation dans les écoles, le périscolaire, au travers de stand lors de manifestations, etc. Cette démarche leur tient à cœur car sensibiliser et faire connaitre est devenue une action essentielle pour bien comprendre l’urgence climatique et les alternatives possibles.","-	Produire une énergie verte citoyenne
-	Sensibiliser les gens aux énergies renouvelables et à l’écologie
-	Poursuivre une dynamique déjà enclenchée en France quant à l’installation de panneaux photovoltaïques
-	Rester dans une dynamique de la proximité ","-	Négocier un prêt avec les banques
-	Sensibiliser plus de citoyens pour qu’ils adhèrent","-	198 sociétaires
-	Dix installations sur le périmètre du SICOVAL produisant 44,48MWh
-	Actions de sensibilisation dans les écoles, le périscolaire, les manifestations, etc.","-	Installer d’autres panneaux photovoltaïques sur des toits plus grands (passage de 9 à 36 kilowatts)
-	Participer à plus d’événements et augmenter la communication
-	Toucher d’autres types d’acteurs et pourquoi pas aller dans le privé","Le Sicoval ","Tout le monde","IceA_logo-icea-avec-baseline.png","IceA_fichierAction_icea.pdf","Collectivité(s)","Enercoop, ECLR Occitanie, Energie Partagée","","https://icea-enr.fr/ ",""," 31670","Labège","43.5292828","1.5299721",""
06/06/2019 09:25:50,06/06/2019 09:25:50,"La Ferme des Echos Logiques","La Ferme des Echos Logiques vous offre une tout autre vision de l’agriculture","","","Kévin
05 31 17 91 76
fermedesechoslogiques@outlook.fr","Agriculture, Environnement, Transitions","","Réalisé","2015","Les fondateurs avaient pour objet de créer un lieu où l’agroécologie, l’électroculture, la permaculture et les autres techniques naturelles y sont développés pour produire une alimentation saine, riche et durable. Le fruitier fait aussi partie de la base du projet car cette agriculture part de l’observation de la nature et s’inspire de la forêt pour reconstruire des écosystèmes durables et autonomes. La plantation de petites fruitiers s’est alors faite de prime abord avec des haies en bordures de parcelles pour générer encore plus de biodiversité. Suivre le calendrier biodynamique a également été souhaité pour organiser les plantations et les récoltes.

Au sein de cette micro-ferme, différentes entités ont été créées. On retrouve d’un côté les cultures, d’un autre l’élevage d’alpagas mais aussi de l’accueil en chambre d’hôtes et des jardins partagés gérés par l’association pour initier les gens à la permaculture et à l’agriculture naturelle. A la ferme des Echos Logiques, on apprend, on expérimente, on produit, on vend en magasin, sur les marchés et à la ferme et on partage les résultats, les apprentissages et les savoir-faire.","-	Aller au plus proche de la nature avec des techniques anciennes et naturelles
-	Apprendre ces techniques, les expérimenter et les transmettre
-	Partager les expériences et la richesse acquise
-	Produire des produits sains pour soi et pour les autres","-	Installer l’irrigation, les tunnels, défricher, etc. lors de l’installation
-	Obtenir le prêt agricole
-	Remettre les prairies en état
-	Faire face aux maladies et aux conditions climatiques parfois extrêmes
-	Faire l’administrative et les rapports avec la MSA ////","-	1 400 m² de culture permettant de faire deux marchés par semaine quasiment toute l’année
-	1 500 m² de myrtille
-	300 m² de tunnel
-	40 m² de pépinière de 40 m²
-	7 ha de forêts
-	Quelques hectares pour les animaux
-	Partages d’expériences avec les jardins partagés et en recevant des stagiaires en maraîchage bio","-	Créer une épicerie participative pour et avec les producteurs locaux à Bagnères-de-Bigorre
-	Continuer les jardins partagés même s’ils ne sont pas reconnus par les organismes d’Etat","","Tout le monde","LaFermeDesEchosLogiques_les-echos-logiques.jpg","LaFermeDesEchosLogiques_fichierAction_la-ferme-des-echos-logiques.pdf","Collectivité(s)","Confeader65, Nature & Progrès et d'autres (à voir sur le site)","","https://www.fermedesechoslogiques.com ","Darré Peyrahitte","65 200","Lies","43.0572422","0.2076717",""
06/06/2019 09:34:09,06/06/2019 09:34:09,"La maison des projets","La maison des projets, un outil de participation citoyenne","Commune","","Indiquer nom, tel et/ou mail","Démocratie participative, Services","Vivre ensemble","Réalisé","2016","Au début, la Maison des projets a été pour accueillir tous les habitants qui souhaitent se renseigner sur « Lavelanet 2050 » et les projets futurs de la ville. Elle devait également être un lieu vivant de la concertation où chacun est invité à venir contribuer directement sur le projet urbain « Lavelanet 2050 », en cours d’élaboration. Mais avec le temps, la Maison des projets a également eu vocation à soutenir, valoriser et favoriser les initiatives citoyennes. Cet espace convivial et informatif encourage les habitants motivés, impliqués pour leur ville ; des Lavelanétiens désireux de renforcer le lien social et d’améliorer leur cadre de vie.","-	Redynamiser le centre-bourg
-	Répondre efficacement aux besoins réels des habitants
-	Permettre aux habitants de s’exprimer et de s’investir dans des projets coconstruits
-	Créer un véritable outil de concertation","-	Convaincre les acteurs de l’utilité et l’intérêt de la concertation
-	Travailler de manière transversal avec les services de la municipalité plutôt sectoriels et les élus
-	Faire face à la méfiance des élus vis-à-vis des « nouvelles » missions de la Maison des projets
-	Travailler avec un manque de moyens humains, financiers et techniques","-	Différentes journées citoyennes autour de thématiques différentes
-	Un intérêt croissant de la part des élus et une certaine reconnaissance de l’intérêt de la participation des habitants  
-	Une participation croissante des habitants aux projets de la ville et pour la ville
-	La création d’un collectif d’habitant pour permettre le développement de la participation dans les quartiers","-	Continuer l’animation de la Maison des projets avec le collectif d’habitants
-	Lancer le projet d’aménagement sur un des quartiers de la commune suite à la démarche menée par les habitants autour de la dégradation des quartiers
-	Travailler avec une étudiante de l’école d’architecture pour effectuer des travaux sur l’ancien site de la maison de retraite
-	Effectuer la concertation sur l’étude de mobilité, sujet crucial de « Lavelanet 2050 »","La commune de Lavelanet","Tout le monde",,"LaMaisonDesProjets_fichierAction_la-maison-des-projets-.pdf","","","","https://www.facebook.com/maisondesprojets.lavelanet/","11 rue de Verdun","09 300","Lavelanet","42.9331642","1.8495888",""
06/06/2019 09:46:28,06/06/2019 09:46:28,"La Sonnante","La Sonnante, monnaie locale complémentaire des Hautes-Pyrénées ","Association","","Monique Sanciaud
06 79 67 72 41
contact@lasonnante.fr","Agriculture, Économie, Environnement, Transitions","","Réalisé","2011","La monnaie locale La Sonnante a été créée par des citoyens sensibles aux conséquences de leurs choix sur la planète et sur l’économie locale. Sa mise en place répond à quatre valeurs éthiques :

-	Une monnaie solidaire : créatrice de liens au sein de la collectivité, elle rapproche utilisateurs et producteurs autour de valeurs communes
-	Une monnaie du terroir : outil d’accélération des échanges de proximité, elle relocalise et vivifie l’économie en favorisant les producteurs locaux et les circuits-courts
-	Une monnaie vertueuse : Dédiée exclusivement à l’économie réelle et gérée par les citoyens, elle exclut la spéculation et responsabilise l’utilisateur
-	Une monnaie respectueuse de l’environnement : Attentive à l’impact sur l’environnement des transactions qu’elle permet, elle incite à une prise en compte de l’empreinte écologique de nos activités.

Les adhérents de l’association peuvent changer leurs euros contre des sonnantes et peuvent les dépenser chez les prestaires accepteurs eux-mêmes engagés dans les valeurs de la Sonnante. Ils peuvent utiliser les sonnantes reçues pour payer leurs fournisseurs, sous certaines conditions leurs salariés ou se rémunérer eux-mêmes. Ils peuvent également les reconvertir en euro auprès de l’association.","-	Relocaliser l’économie
-	Créer des liens
-	Favoriser les comportements écologiques
-	Court-circuiter l’économie « casino »","-	Financières : pas de soutien des collectivités
-	Humaines : peu de gens veulent s’impliquer « physiquement » et bénévolement pour porter la monnaie ","-	16 000 sonnantes en circulation
-	Des relations avec le mouvement des monnaies locales complémentaires citoyennes (MNCC)
-	Plus de 400 utilisateurs et prestataires ","-	Pérenniser la monnaie locale
-	Stabiliser la trésorerie pour développer de nouveau des actions comme Récup’action","Le département des Hautes-Pyrénées","Tout le monde","LaSonnante_macaron-la-sonnante.png","LaSonnante_fichierAction_la-sonnante.pdf","","La Nef, le réseau des Monnaies Locales Complémentaires Citoyennes, le Pôle ESS Bigorre","","http://www.lasonnante.fr ","","65 300","Lannemezan","43.1252298","0.384241",""
06/06/2019 09:52:06,06/06/2019 09:52:06,"Les Etats généraux de l'alimentation et de l'agriculture durable","Le CODEV Pays Cœur d’Hérault lance les Etats généraux de l'alimentation","","","Laurent Castanier
laurent.castanier@wanadoo.fr  ","Agriculture, Démocratie participative, Économie, Environnement, Transitions","","En cours","2018","Le CODEV a souhaité organiser une grande concertation entre les acteurs du territoire, pour construire une vision partagée du système alimentaire local. Les Etats Généraux de l’Alimentation et de l’agriculture durable répondent à cette ambition et sont en lien avec la saisie du SCoT par le CODEV. Pour cela, le CODEV a organisé la concertation en différentes étapes :

-	Janvier/février 2019 : ont eu lieu des rendez-vous citoyens, des réunions par territoires et deux travaux étudiants sur le système alimentaire local, le premier porté sur la Vallée de l’Hérault et a été réalisé par les étudiants du Master II Espaces Ruraux et Développement Local de l’Université Paul Valéry et le second sur le Clermontais et Lodévois Larzac par les étudiants de SUPAGRO option Territoires Ressources : Politiques Publiques et Acteurs (TERPPA)
-	Mars/avril 2019 : vont avoir lieu cinq ateliers de travail par type d’acteurs : citoyens/association, producteurs du Sud, producteurs du Nord, élus et enfin transformateurs/commercialisation pour faire émerger des pistes, des projets à soutenir, etc.
-	Juin 2019 : Trois restitutions découleront de ces ateliers à destination de chaque communauté de communes 
-	Octobre 2019 : finalisation par la journée des Etats Généraux
-	Décembre 2019 : publication des propositions et rendu public","-	Valoriser le circuit et le(s) système(s) alimentaire(s) local(aux) présent(s) sur le territoire
-	Relocaliser l’alimentation sur le territoire dans le sens d’une agriculture durable et respectueuse de l’environnement
-	Faire valoir le potentiel social de ce circuit grâce à l’animation de manifestations faisant participer les citoyens
-	Amener les collectivités territoriales à s’impliquer sur ce sujet","-	Amener la proposition des Etats Généraux
-	Satisfaire tout le monde : dissensus entre lobby viticole et agriculture diversifiée
-	Joindre les différents intérêts du territoire","Résultats obtenus :
-	La première étape de concertation a impliqué plus de 240 personnes et s’est traduite par des rencontres conviviales animées par l’association Pic’Assiette pour connecter les idées des habitants et des acteurs de l’alimentation 
-	Deux travaux étudiants sur le potentiel social d’un système alimentaire local en Pays Cœur d’Hérault qui leur a permis de mieux connaitre les potentiels et les freins du territoire en apportant une analyse critique et en proposant quelques pistes d’amélioration
-	Une mobilisation citoyenne

Résultats attendus :
-	Des propositions ressorties des ateliers de travail par types d’acteurs
-	La mise en place de propositions (circuits courts, restauration collective, …)
-	Une mobilisation pérenne autour de ces problématiques","","Le Pays Coeur d'Hérault","Tout le monde",,"LesEtatsGenerauxDeLAlimentationEtDeLAg_fichierAction_les-etats-generaux-de-l-alimentation.pdf","Collectivité(s)","Fondation de France, Collectif des Garrigues, Terre de Liens, entre autres","","https://www.coeur-herault.fr/l-institution/codev-les-5-colleges/le-conseil-de-developpement-prepare-les-etats-generaux-de-lalimentation","18 avenue Raymond Lacombe ","34 800","Clermont-l'Hérault","43.6228978","3.4384175",""
06/06/2019 09:55:59,06/06/2019 09:55:59,"Ô Saveurs Paysannes","Ô saveurs paysannes, un coopérative de producteurs, relais local de l’économie sociale et solidaire","","Société coopérative","05 63 43 37 68
osaveurspaysannes@orange.fr ","Agriculture, Économie, Jeunesse, Transitions","","Réalisé","","La société coopérative O Saveurs Paysanne rassemble, aujourd’hui, 36 coopérateurs qui créent un lien direct avec les consommateurs et s’engagent pour la relocalisation de la production agricole destinée à l’alimentation et la consommation de produits de saison. Cette démarche s’inscrit dans une vision du développement des territoires par le maintien et le développement d’une agriculture durable, l’installation de nouveaux agriculteurs et la préservation de l’environnement.

Cette coopérative est un véritable magasin de producteurs-coopérateurs qui vendent eux-mêmes leurs produits fermiers. Elle propose également un espace de restauration fermière, une salle d’exposition avec à chaque saison une nouvelle exposition-vente et un lieu de livraison avec une livraison hebdomadaire de paniers de légumes bio issus du chantier d’insertion. Ce dernier a été mis en place par le centre de formation pour adultes dans le cadre du lycée.","-	Créer un lien direct et vivant avec les consommateurs
-	Proposer une alimentation de qualité locale
-	Permettre à des agriculteurs de travailler ensemble pour satisfaire la demande et pour y développer une activité complémentaire
-	Maintenir et soutenir une agriculture durable et respectueuse de l’environnement","-	Préparer tous les dossiers pour les procédures qui ont pris beaucoup plus de temps que la rénovation du bâtiment
-	Structurer le groupe mais aidés par l’Adefpat
-	Monter la structure juridique mais aidés par un cabinet comptable","-	36 coopérateurs + ceux qui testent la vente de leurs produits durant six mois au sein du magasin (si ça marche et qu’ils rentrent dans la charte, ils peuvent rentrer dans la coopérative)
-	Chiffre d’affaire croissant
-	La mise en place de paniers étudiants qui fonctionne moyennement en raison d’une petite communication
-	Le chantier d’insertion et le partenariat avec le BTS gestion
-	L’organisation d’une soirée à chaque nouvelle exposition en invitant artistes, clients, producteurs et réalisation d’un grand buffet qui permet de faire connaitre le magasin et de faire venir la presse
-	La réalisation des structures en bois par un artisan ébéniste local qui expose également au sein du magasin et qui a vu, grâce à cela, croître sa clientèle","-	Accueil d’une stagiaire de l’école d’ingénieurs de Purpan pour faire une étude de marché sur le panier étudiant (comment le développer, simplifier les commandes et les paiements) et réfléchir à des paniers pour les familles
-	Réfléchir à des produits d’artisanats (savons, etc.) car il y a une forte demande des artisans et des clients
-	Monter un atelier de transformation pour récupérer les légumes invendables et les transformer en confiture ou en soupe, travail qui pourrait être réalisé par les personnes en insertion (intéressant pour les producteurs, le personnel en insertion et aussi économiquement car cela permettrait de valoriser les produits plutôt que de pas les utiliser)","","Tout le monde","OSaveursPaysannes_o-saveurs-paysannes.jpg","OSaveursPaysannes_fichierAction_o-saveurs-paysannes.pdf","Collectivité(s)","Le Lycée de Fond Labour, Artisans du Monde, les producteurs sociétaires","ADEFPAT, le Lycée de Fond Labour","https://www.o-saveurs-paysannes.fr/","Prestil","81 990","Le Séquestre","43.9156774","2.0954357",""
06/06/2019 10:01:02,06/06/2019 10:01:02,"La SCIC Sapie","La coopérative Sapie renoue avec la formule originale d’accompagnement des entreprises","SCOP, SCIC","","Emmanuelle Benson / Florence Tholly
emma.benson@sapie.coop / florence.tholly@sapie.coop 
06 48 25 79 63 /04 68 74 73 30
","Économie, Services, Transitions","","Réalisé","","Implantée depuis plus de 25 ans dans la Haute Vallée de l’Aude, SAPIE est une coopérative d’accompagnement de projets de territoire qui s’implique en tant qu’acteur de terrain. La SCIC SAPIE réunit plus d’une cinquantaine de sociétaires (des entreprises, des habitants, des usagers, des salariés). Expérimentant en interne des concepts, outils, dispositifs bien souvent originaux notamment en 2001 la première CAE de l’Aude, couvrant l’ouest du département.

Le projet de SAPIE s’inscrit dans la coopération (partage des idées, respect, égalité de statut entre nous, mutualisation de compétences…). Ils pensent qu’en ajoutant les compétences et les regards, leurs pratiques et leurs capacités d’action se trouvent enrichies et renforcées. SAPIE ne cherche pas à protéger ses idées et ses concepts car elle a la conviction que le partage d’informations permet de faire avancer les projets au bénéfice de tous.

Aujourd’hui, la coopérative SAPIE renoue avec cette formule originale d’accompagnement des entreprises. En tant que structure polymorphe, SAPIE peut encore se réinventer d’ici quelques temps et explorer de nouveaux modèles.","-	Déployer une pratique du développement local acquise au fil des expériences, et au départ dans le militantisme associatif et syndical 
-	Accueillir des porteurs de projet autonomes au sein d’une dynamique entrepreneuriale partagée","-	Bail précaire car l’État veut vendre les locaux
-	Fragilité financière, long délais de paiements pour les financements publics
-	Structure très légère avec un niveau de salaire pas très haut
-	Modèle économique trop dépendant des financements publics ","-	Une stabilité après tous les remous que la coopérative a essuyés depuis sa création
-	La création d’une dynamique de tiers lieu au sein des locaux
-	SAPIE est une ruche, un fourmillement de projets
-	Un retentissement pas seulement départemental","-	Trouver de nouveaux locaux en location en assurant un partenariat de long terme avec une collectivité locale
-	Conforter le développement de la coop sur Carcassonne, Narbonne, Lézignan, Castelnaudary et Salles sur l’Hers à travers des lieux propices à la rencontre et au faire ensemble : construire des partenariats avec d’autres lieux s’inscrivant dans des logiques d’espaces de collaboration pour que les entrepreneurs puissent se retrouver
-	Mettre en place des projets connexes : un projet de développement de la CAE vers l’écoconstruction, un espace de vie sociale au sein du tiers lieu, etc.","La Vallée de l'Aude, l'ensemble du département de l'Aude, voire plus","","LaScicSapie_thelogo_sapie.png","LaScicSapie_fichierAction_scic-sapie.pdf","Collectivité(s)","Le Commissariat à l'aménagement des Pyrénées, AG2R La Mondiale, Trois points eva, la Fondation AFNIC","","http://sapie.coop  ","7 rue du Cougaing","11 300","Limoux","43.0554892","2.2128188",""
06/06/2019 10:05:58,06/06/2019 10:05:58,"Take It Radio","Take It Radio, la radio qui donne la parole aux jeunes des Pyrénées Orientales","","La Fédération Départementale des Foyers Ruraux des Pyrénées Orientales (FDFR 66)","04 68 35 00 65
contact@takeitradio.fr","Culture, Jeunesse","","Réalisé","2012","Take it Radio est donc la web radio associative des jeunes des PO, mise en ligne par la FDFR 66, sans publicité diffusant 24h/24h de la musique et des émissions faites « par et pour les jeunes ». L’organisation générale et le suivi des émissions sont gérés par deux animateurs et trois jeunes en services civiques accompagnés du Coordonnateur de la FDFR 66.

Cette radio vise à permettre à la jeunesse du département de pouvoir s’exprimer librement sur un média qui valorise sa parole. Pour cela, la radio est ouverte à tous les jeunes souhaitant créer leur propre émission ou intervenir à la radio. Les jeunes en services civiques reçoivent ces jeunes et les accompagnent dans le montage et la réalisation de leurs émissions. Une place spéciale est également faite à la scène musicale des PO avec l’émission Local Stuff qui, tous les soirs à 19h, met en avant un groupe ou un artiste du département. La radio propose aussi des prestations pour les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) et les structures jeunesses (PIJ, Foyers, Points Jeunes, etc.) sous forme d’ateliers radio, également montés et diffusés par la suite grâce à l’animateur.","-	Donner la parole aux jeunes des PO
-	Eduquer aux médias, à la citoyenneté","-	Faire reconnaitre le projet par les élus et les financeurs
-	Réussir à faire valoir la web radio, plus difficile à connaitre qu’une radio FM","-	Appropriation d’un outil avec la création et la réalisation d’émissions par les jeunes du département
-	Outil tremplin pour les artistes et les animateurs mais aussi pour les services civiques et les bénévoles qui parfois se réorientent vers les métiers de la communication, du design ou encore du numérique
-	Ouverture à une grande diversité d’acteurs locaux (culturels, institutionnels, éducatifs, etc.)
-	Convention de partenariat avec certains de ces acteurs (mairie de Perpignan, festivals, collèges, lycées, école de la deuxième chance, etc.)","-	Faire de la FM temporaire pour compléter l’activité de la web radio
-	Faire une application et finir la version mobile
-	Créer une webradio régionale ","Le Département des Pyrénées Orientales","Les jeunes ","TakeItRadio_take-it-radio.png","TakeItRadio_fichierAction_take-it-radio.pdf","Collectivité(s)","La CAF, la DDCF, Médiator et autres assos culturelles, le Festival des Déferlantes et d'autres","","https://takeitradio.fr/","6 Rue Aristide Berges","66 330","Cabestany","42.69094485","2.92287881173881",""
06/06/2019 12:46:07,06/06/2019 12:46:07,"L'école professionnelle de la pierre sèche ","La pierre sèche du savoir-faire à la filière","Association","","Jean Pierre Allier","Économie","Artisanat, Patrimoine","Réalisé","","L’association « Artisans Bâtisseurs en Pierres Sèches » (ABPS), créée en 2002, regroupe actuellement 53 professionnel(le)s du bâtiment issu(e)s de 19 départements, 4 régions, dont deux membres à l’étranger (un en Espagne et un en Italie).
Les membres de l’association sont spécialisés dans les techniques de construction en pierre sèche et œuvrent pour le développement de la filière et la transmission de leur savoir-faire. Tous les membres votants sont des professionnels BTP inscrits à la Chambre de Métiers ou travaillent dans une entreprise spécialisée. L’association ABPS est aujourd’hui reconnue sur le plan national pour son savoir-faire et la qualité de ses interventions pour le développement de la filière « pierre sèche ».

Pour ABPS, la filière pierre sèche se structure autour de quatre axes :
-	La formation et la qualification
-	La communication
-	Les actions de recherche et de développement
-	L’animation d’un réseau de bâtisseurs professionnels
","-	Maintenir ce savoir-faire sur le territoire
-	Structurer le développement de la filière afin qu’il perdure
-	Créer des qualifications et former des bâtisseurs
-	Représenter la profession du bâtiment spécialisée en pierre sèche au niveau national","-	Obtenir des agréments sur des murs en pierres sèches pour qu’ils soient approuvés","-	54 professionnels répartis sur 4 régions, 17 départements, un membre en Catalogne et en Italie
-	Une valorisation des entreprises grâce à la garantie des murs en pierres sèches
-	Une école professionnelle de la pierre sèche qui fonctionne avec deux diplômes : celui de bâtisseurs en pierres sèches et celui de maître artisan
-	Une quarantaine d’emploi sur le secteur
-	Un site magnifique
-	Un réseau bien structuré de professionnels","","","",,"","Collectivité(s)","Parc National des Cévennes, Chambre des métiers de la Lozère, Fédération Française du Bâtiment du Gard (FFB 30)","","http://www.pierreseche.fr/abps/","","48 160","Ventalon-en-Cévennes","44.2973197","3.87566553044919",""
06/06/2019 08:47:48,24/06/2019 15:42:36,"L'AMI Centre-Bourg Decazeville","Decazeville et l’AMI Centre-Bourg, un projet pour réadapter le centre-ville au contexte démographique actuel","Communauté de communes, Commune","","Christian Lacombe
lacombechristian@laposte.net
06 23 20 29 97","Aménagement, Économie","","En cours","2014","Cette démarche est conduite par les ministères de la cohésion des territoires, de la transition écologique et énergétique, des Outre-Mer et de la culture pour une durée de six ans. L’expérimentation centres-bourgs cherche à conforter un maillage équilibré du territoire, avec la présence de centres-bourgs vivants et animés, pour répondre à la fois aux enjeux d’égalité des territoires et de transition écologique et énergétique.

La commune de Decazeville rentre dans la catégorie des bourgs des bassins de vie ruraux qui ont un rôle de structuration du territoire et d’organisation de centralités de proximité et est donc visée par ce dispositif. Dans une logique de relance et d’accélération du projet, elle envisage, par ce programme, un renouveau de tout le centre ancien urbain. La stratégie du projet de revitalisation s’appuie sur trois grands axes :

-	La volonté de repeupler le centre-ville grâce à l’amélioration du parc existant et à la production de logements diversifiés et adaptés aux modes de vie actuels ;
-	La restructuration urbaine sur le long terme avec une intervention sur les espaces publics
-	La mise en œuvre d’actions transversales sur l’économie, le tourisme, la culture et la mobilité

Pour se faire, la coopération entre l’EPCI Decazeville Communauté, les communes qui la composent et la commune centre doit être menée afin de proposer une véritable projet de territoire. La maitrise d’ouvrage des différents projets lancés dans le cadre de cette démarche est donc partagée selon les compétences de chacun : la commune est en charge des travaux liés à l’aménagement urbain, les acquisitions foncières et travaux internes et l’EPCI du volet économique et attractivité touristique et du volet habitat et son amélioration.","-	Redynamiser le centre-ville pour revitaliser l’ensemble du territoire decazevillois
-	Redonner envie de s’installer et de vivre en centre-ville
-	Recréer une dynamique économique","-	Inciter les investisseurs à rénover les bâtiments avec peu de bénéfices à la clé
-	Inciter les habitants et les bailleurs à rénover leurs bâtiments car cela coûte cher et ne sera pas forcément rentable","-	Un concours d’urbanisme en 2016 pour répondre à trois projets : la requalification de la rue Cayrade, axe principal de la commune ; la création d’une percée urbaine reliant le centre historique au nouveau quartier à vocation économique (ZAC du Centre) ; le réaménagement de l’îlot Lassalle situé en entrée de ville
-	La réalisation d’un colloque accompagné par le géographe Laurent Charlard à Decazeville réunissant les anciens territoires industriels en perte de vitesse dans le but de trouver des solutions de rebonds","-	Redonner confiance aux habitants et aux bailleurs en mettant en avant les aides de l’Anah
-	Revoir le périmètre du projet et l’étendre sur une plus grande surface (passage de 5 ha à 25 ha) pour trouver des maisons ou des logements qui pourraient intéresser plus de personnes
-	Pérenniser l’évènement-colloque tous les deux ans","Centre-Bourg","Tout le monde",,"LAmiCentreBourg_fichierAction_centre-bourg-decazeville.pdf","Collectivité(s)","CGET, Anah, Ministère de la Culture et de la communication, Ministère de l'Economie et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement","","http://www.centres-bourgs.logement.gouv.fr/IMG/pdf/170712_fiche_decazeville.pdf","","12 300","Decazeville","44.5585148","2.2542071",""
06/06/2019 08:57:23,18/09/2019 10:27:34,"Enercoop Midi-Pyrénées","Enercoop, l’énergie militante pour une transition énergétique citoyenne","SCIC","","- Loïc Blanc (coopération)
- Tatiana Badouard (communication)
bonjour.mipy@enercoop.org","Environnement, Transitions","","Réalisé","2015","L’ouverture du marché de l’électricité en 2007 met fin au monopole d’EDF et permet, aujourd’hui, aux citoyens de choisir leur fournisseur d’énergie. La SCIC Enercoop a été pionnière dans les démarches d’énergies renouvelables. En effet, elle a été la première à proposer une offre de fourniture d’électricité basée sur un approvisionnement direct auprès de producteurs d’énergies renouvelables dans une logique de circuit court.

Le réseau Enercoop a deux spécificités : celle de travailler en direct avec les producteurs d’énergies renouvelables sans passer par le marché européen de l’énergie, et celle d’être une coopérative où toutes les parties prenantes (salariés, producteurs, consommateurs, partenaires, collectivités, etc.) sont propriétaires du capital social.

Pour avoir une démarche plus locale et au plus près des territoires, Enercoop a décentralisé ses activités et onze coopératives régionales Enercoop ont été créées. Les coopératives sont ainsi au plus près des enjeux énergétiques des régions et accompagnent la mise en œuvre de projets durables et citoyens. Même si l’activité commune du réseau est celle de fournisseur, chaque coopérative a ses spécificités. Enercoop Midi-Pyrénées, elle, s’est donnée quatre missions :

-	Commercialiser en région Midi-Pyrénées l’offre d’électricité d’origine 100% renouvelable d’Enercoop 
-	Développer des moyens de production d'énergies renouvelables (micro-hydraulique, éolien, photovoltaïque, biomasse…), en coopération directe avec les collectivités, les citoyens et les entreprises des territoires concernés (investissement collectif pour maximiser les retombées locales et les actions de sensibilisation)
-	Proposer des services liés à la maîtrise de l’énergie dans le but de réduire les consommations (formations, conseils, achats groupés, diagnostic…)
-	Accompagner l’autoconsommation en aidant les citoyens dans leurs démarches","-	Construire une alternative aux énergies polluantes
-	Limiter le gaspillage des ressources
-	Redonner les clés de l’énergie aux citoyen-ne-s
-	Créer un autre modèle de société","-	Se faire connaître et se faire une place pour sensibiliser les citoyens 
-	Faire connaître ses différences dans un milieu fortement concurrentiel
-	Se faire valoir auprès des banques autres que les banques éthiques
-	Faire avec la loi qui doit évoluer en matière d’énergie ; l’autoconsommation est autorisée que depuis peu","-	Un capital social de plus d’un million d’euros
-	Plus de 6 000 clients, de 2 400 sociétaires et 32 producteurs (70 000 clients, 40 000 sociétaires, 240 producteurs en France)
-	8 salariés au sein d’Enercoop MP (180 salariés pour la totalité du réseau)
-	Deux parcs solaires développés par Enercoop MP et plusieurs en développement","-	Sensibiliser encore plus les citoyens et augmenter le nombre de sociétaires
-	Continuer de développer leurs propres moyens de productions et d’aider les citoyens dans leur projet d’autoconsommation
-	Impulser d’autres démarches citoyennes telles qu’ICEA ou Citoy’enR","Ex-Région Midi-Pyrénées","Tout le monde","EnercoopMidiPyrenees_logo_enercoopmipy_jaunerouge.png","EnercoopMidiPyrenees_fichierAction_enercoop-mp.pdf","Collectivité(s)","La Nef, Biocoop, Courant Naturel, ECLR Occitanie, Alternatiba, Catalis, Ecocert, Soleil du Midi","","https://midipyrenees.enercoop.fr/","28 rue Marie Magné","31300","Toulouse","43.5954069","1.4334374",""
01/10/2019 09:44:35,01/10/2019 09:44:35,"Cout-circuitons notre alimentation!","Une épicerie itinérante pour favoriser l'accès aux produits locaux de qualité au plus grand nombre","Association","","Indiquer nom, telOdiule Despert
06 77 06 82 90
odiledespert@gmail.com ","Économie, Environnement, Services","","En projet","2019","Mettre en place une épicerie itinérante alimenter en produits issus de l'agriculture locale cultivée en bio ou en transition pour en permettre l'accès à des habitants de zones non desservies par les commerces existants","Développer la production locale en bio ou en transition
Favoriser une alimentation de qualité pour tous
Créer de l'emploi et du développement économique
Agir pour le respect de l'environnement","Financement du lancement de l'activité","Projet en cours.
Soutien des élus locaux et attente d'être retenu dans l'appel à projet de la Région","Démarrage début 2020 si financement","Pays du Val d'Adour","Tout publics",,"","Collectivité(s)","","","","10 chemin du Turon","65700","VILLEFRANQUE","43.4988607","-0.0087845",""
23/10/2019 12:06:49,23/10/2019 12:06:49,"Programme ""S'engager dans l'après COP21""","Expérimentation de la communication engageante dans des lieux de vie ou de travail","Association","","Boris Landsberger-Isaac
directeur de l'URCPIE Occitanie","Environnement, Transitions","","Réalisé","2016","De 2016 à 2018, les CPIE de la région ex MP ont choisi d’aller vers de nouveaux publics – celui des salariés d’entreprises et des résidents d’habitat collectif – avec une nouvelle méthode : la communication engageante. Avec l’appui d’un doctorant en psychologie sociale, ce programme visait à rendre les individus – sur leur lieu de travail ou de vie - acteurs du changement par la réalisation de défis collectifs et l’adoption d’éco-gestes en matière d’énergie, de déplacements, de consommation…","Ce projet visait à engager l’individu vers un changement de pratiques plus écologiques,
plus durables en adoptant des éco-gestes en matière d’électricité, d’énergie, d’eau, d’alimentation, de gaspillage alimentaire, de tri/réduction des déchets, de déplacements, de jardinage ou de biodiversité…
L’objectif était d’aller à la rencontre des personnes soit sur leur lieu de vie soit sur leur lieu de travail. Pour cela nous avons ciblé les habitats collectifs et les entreprises. Il s’agissait de mobiliser un groupe de salariés ou de
voisins sur un challenge (défi), de manière à stimuler l’ensemble des participants par une réussite collective.

La démarche a intégré les principes de la communication engageante dans le coeur de sa méthodologie et un doctorant du laboratorie LERASS (Université Paul Sabatier - Toulouse) travaillant sur les questions d’engagement éco-citoyen nous a accompagné tout au long de l’action. Ce projet s’est déroulé dans six départements, pendant deux ans, dans une cinquantaine
d’entreprises et habitats collectifs. Des entreprises de toutes tailles, de tout secteurs activités (production ferroviaire, chambre des métiers, tourisme, cabinet comptable etc…) et des habitats aussi variés que les CROUS, Foyer de Jeunes Travailleurs, Foyer d’hébergement pour personnes en situation de handicap… ont ainsi répondu à la proposition
des CPIE.","Elles sont exposées dans le livret de retour d'expériences : [[https://fr.calameo.com/read/005420131ae34ad93e57c https://fr.calameo.com/read/005420131ae34ad93e57c]]
","Identifier les freins et les leviers pour engager les individus autour de la TEE
Appropriation de la méthode de la communication engageante par les CPIE
Développer des compétences d'accompagnement vis à vis des entreprises
Diffusion et partage de nos résultats et outils


Chiffres clés de l’initiative :
7 CPIE accompagnateurs sur 7 départements (région ex Midi-Pyrénées)
4 lieux de vie et 4 entreprises par département
près de 2000 citoyens concernés
1 à 2 défis collectifs relevés par chaque groupe
","Développer des accompagnement auprès des entreprises
Développer la démarche dans les quartier prioritaires de la ville","Région ex MP","Salariés sur leur lieu de travail et citoyen / habitants sur leur lieu de vie","ProgrammeSEngagerDansLApresCop21_couverture-livret-cop21.jpg","ProgrammeSEngagerDansLApresCop21_fichierAction_guide-cpie-numerique.pdf","Chercheurs","FEDER, Région Occitanie","7 CPIE de la Région ex MP","https://vimeo.com/urcpieoccitanie/videos","16 rue Delort","32300","Mirande","","",""

Télécharger le fichier d'export au format csv