Le Belvédère du Rayon Vert

Texte d'accroche : Jean-Charles Sin pérennise l’activité du Belvédère du Rayon Vert
Structure(s) porteuse(s) : Association, SCIC
Autres structures : Jean-Charles Sin (particulier)
Personne(s) à contacter : lebelvederedurayonvert@gmail.com
06 08 31 17 79
Thématiques : Culture
Autres thématiques : patrimoine
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : Première construction en béton armé au monde, l’hôtel du Belvédère a été construit par l’architecte Léon Baille entre 1928 et 1932 à la demande de Jean Baptiste Deleon. Ce dernier tenait le buffet de la gare de Cerbère et servait de nombreux voyageurs devant effectuer un changement de train et attendre, parfois durant trois jours, l’obtention d’un visa pour entrer en Espagne. L’idée de créer un lieu pour les capter est née de ce constat.
Son architecture unique s’est inspirée des paquebots de l’époque. Léon Baille avait pensé à tout pour satisfaire les passagers de ce bateau immobile : restaurant, casino, salle de bal et de spectacle, court de tennis sur le toit-terrasse… De nombreux artistes se sont produits dans la salle de spectacles tels que Maurice Chevalier ou ont fréquenté ce lieu tels que Michèle Morgan ou encore Bourvil. L’activité économique de l’établissement ne s’est jamais arrêtée complètement et a perduré tout au long du 20ème siècle.
Le propriétaire actuel, Jean Charles Sin, arrière-petit-fils de Jean Baptiste Deléon, a souhaité sauver ce lieu et le réanimer suite au décès du dernier héritier. En le rachetant, il se donne l’objectif d’achever l’œuvre de son arrière-grand-père et de continuer à faire vivre ce lieu. Ainsi, les chambres ont été transformées en appartements, des séminaires et des événements privés sont organisés au sein du bateau et plusieurs événements culturels ont lieu chaque année comme des rencontres cinématographiques, des stages de tango, flamenco et danses orientales et enfin des expositions de peinture, sculpture et photographie. Des séances de cinéma sont également projetées toute l’année et en été et des soirées à thèmes ont lieu. La restauration progressive du bâtiment permet et permettra de raviver l’âme de « ce monument unique, patrimoine architectural du département, symbole de la prospérité passée de la ville de Cerbère. ». Jean-Charles Sin pense que « l’établissement participera à coup sûr, au renouveau de ce village » et en faire un point d’arrêt et non seulement de passage.
Objectifs du projet : - Pérenniser l’activité du lieu et son histoire
- Reprendre l’œuvre non terminée de son arrière-grand-père pour la terminer et faire vivre ce lieu
Difficultés rencontrées : - Pas réellement de financements par les collectivités mais fonds propres importants
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Un panel de services (Locations, événements privés, séminaires et une programmation culturelle)
- La restauration du bâtiment (peinture extérieure, remplacement des balcons, etc.)
- 5 500 visiteurs du lieu
- Une clientèle variée et à différentes époques de l’année
- Un lieu monumentalement connu
Perspectives envisagées : - Réaménager la terrasse de 1 200m² pour y faire des spectacles, une piscine et un restaurant
- Réaménager la bibliothèque avec une collection de livres reliés en cuir
- Pérenniser l’activité du lieu en entreprenant des rénovations au fur et à mesure
Périmètre d'action : Cerbère
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Les services de la ville - Des acteurs culturels
Code postal : 66290
Ville : Cerbère