Des initiatives


Il y a 45 fiche(s) correspondant à vos filtres .

Arts Scènes et Cie

Texte d'accroche : Arts Scènes et Cie contribue au développement culturel durable
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Roméo Boccara,
05 81 48 01 62
artscenes46@yahoo.fr
Thématiques : Culture, Jeunesse
Autres thématiques : Education populaire
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : Arts Scènes & Compagnie est de prime abord une structure de vacances et de loisirs pour enfants et adolescents qui organisent un accueil de loisirs sans hébergement autour de différentes disciplines et terrains artistiques : théâtre, cirque, arts plastiques, etc. Toutefois, le projet de cette association va bien plus loin. Au service de l’éducation populaire, les animateurs et comédiens engagés cherchent à développer chez les jeunes l’imaginaire et la curiosité en abordant des thèmes qui interpellent le rapport au monde et proposent des activités et séjours qui favorisent le vivre ensemble. Le projet éducatif et pédagogique de l’association s’appuie sur une pratique de l’expression comme source d’épanouissement, d’intégration et de confiance en soi pour tous les enfants.

L'association intervient dans quatre grands domaines :
- ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) : de 6 à 12 ans à la Ferme des Cerisiers (Saint-Vincent-du-Pendit)
- La Compagnie professionnelle La Famille Vicenti : Création et diffusion de spectacles jeune public
- Interventions en milieu scolaire et associatif (TAP temps périscolaire)
- Animations familiales et locales : dans le cadre de la convention faite avec la Caisse d'Allocation Familiale
Objectifs du projet : - Contribuer au développement culturel durable du territoire pour tout public par la mise en place de structures itinérantes de pratiques et de diffusions artistiques
- Créer du lien entre les habitants et de valoriser les actions portées pour ou par les enfants et les jeunes.
Difficultés rencontrées : - Peu de moyens humains et financiers même si beaucoup de jeunes bénévoles
- Peu ou pas d’accompagnement de la collectivité
Résultats souhaités et/ou obtenus : - De nombreux spectacles portés par les enfants et les jeunes
- Reconnue et identifiée par les parents et les structures avec qui elle échange
Perspectives envisagées : - Continuer de développer le projet associatif
- Stabiliser le modèle économique
- Répondre aux besoins d’expressions des jeunes et leur permettre de s’exprimer
Publics concernés : Jeunes
artsscenesetcie_teaserbox_59217620.png
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : CAF, les Francas du Lot, le Lot en Action, entre autres (tous les partenaires sur le site)
Liens web vers le projet : http://www.artscenesetcie.fr
Code postal : 46 400
Ville : Saint-Céré
ArtsScenesEtCie (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 08:30, mise à jour le 25.02.2020 à 09:39.

Association ESPACE (Etablissement Séronais de Promotion et d’Accompagnement de Créateurs d’entreprises)

Texte d'accroche : L’association Espace contribue à l’installation des femmes et des hommes dans le territoire du Séronnais grâce à un accompagnement personnalisé
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : 05 61 05 23 88
seronais.espace@wanadoo.fr
Thématiques : Économie
Autres thématiques : Développement économique et social
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : L’association Espace agit sur le territoire du Séronais en considérant l’ensemble de la population qui y vit ou souhaite s’y installer. Elle a pour but de permettre ainsi à chacun d’y trouver sa place tant sur le plan économique que social. Ce faisant, elle contribue au développement durable et local du Séronais. En particulier, Espace assure une mission de développement économique depuis le début, une mission de développement social acquise quelques années après sa création et une mission de préservation et de mise en valeur de l’environnement, des paysages et des patrimoines acquise grâce à la création du PNR et de la présence du président du PNR au conseil d’administration.
Pour se faire, Espace accompagne les personnes et leur permet de réussir leur installation. Elle utilise les savoir-faire locaux et travaille en partenariat avec l’ensemble des structures agissant dans le domaine du développement économique, social et environnemental. Chaque acteur bénéficie d’un accueil personnalisé, d’un parrainage humain (accompagnement sur le plan humain et relationnel) et d’un soutien à l’installation.
Objectifs du projet : - Aider les femmes et les hommes à venir s’installer en Séronais pour y être de nouveaux acteurs économiques
- Contribuer au développement local et durable du Séronais contribuer au développement local et durable du Séronais
- Promouvoir et accompagner de nouvelles activités en soutenant les futures installations des entrepreneurs et de leur famille pour que chacun y trouve sa place
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Accompagnement de plus de 400 projets sur seize communes
- Élargissement des missions : une mission d’insertion avec le conseil départemental et le GRETA pour suivre les RSA retour à l’emploi, une mission éducative avec des projets MFR, etc. et une mission de préservation et de mise en valeur de l’environnement, des paysages et des patrimoines avec le PNR des Pyrénées Ariégeoises
- Echange avec d’autres territoires comme dans le domaine éducatif avec la communauté de communes Grand Pic Saint-Loup (34) et la communauté de communes des Albères (66)
- Fusion avec l’association Station Loisirs Nature chargée de développer le tourisme
Périmètre d'action : Communauté de communes du Séronais puis Couserans-Pyrénées
associationespaceetablissementseronaisdep_espaces-logo.gif
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises - Ariège Expansion - BGE - Département
Liens web vers le projet : http://www.accueil-en-seronais.fr/
Code postal : 09240
Ville : La-Bastide-de-Sérou
AssociationEspaceEtablissementSeronaisDeP (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 17:53, mise à jour le 28.05.2020 à 17:53.

Au marché Paysan

Texte d'accroche : Au Marché Paysan, un magasin de producteurs à Millau
Autres structures : SARL Au Marché Paysan
Personne(s) à contacter : 05 65 61 39 35
Thématiques : Économie
Autres thématiques : Alimentation, circuits-courts
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : Au Marché Paysan est un point de vente collectif tenu et géré par des producteurs fermiers qui vendent sans intermédiaire les produits de leurs exploitations et ceux issus du commerce équitable aux consommateurs. Pour instaurer une confiance avec les consommateurs, les producteurs ont mis en place un « cahier de transparence » consultable au sein du magasin et présentant une description du fonctionnement de chaque ferme rédigée par le ou les producteurs en question.
Garantissant des produits locaux sans alimentation OGM et sans élevage en batterie, les producteurs sont présents dans le magasin et établissent un lien avec les consommateurs lors de leurs permanences respectives. Ces dernières s’effectuent au prorata du chiffre d’affaire de chacun avec un lissage pour éviter les gros déséquilibres. En moyenne, un producteur effectue trois mois de présence sur l’année.
La SARL Au Marché Paysan fonctionne comme une coopérative même s’il y a un ou deux gérants, les décisions sont prises en Assemblée Générale avec l’ensemble des producteurs qui participent à la vie du magasin. Certains producteurs font seulement du dépôt vente et ne participent donc pas à l’organisation du magasin, ces derniers n’ont pas de permanence à faire mis à part approvisionner et mettre en rayon. Toutefois, un coût supplémentaire leur est imputé.
Objectifs du projet : - Proposer des produits locaux de qualité à la population
- Établir un lien producteur consommateur
- Maintenir et développer une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement
Difficultés rencontrées : - Tomber d’accord sur le fonctionnement du magasin même si avantagés par le fonctionnement du GIE réfléchi sur 20 ans
- Répondre à la demande croissante des producteurs voulant rentrer dans le magasin : acceptation s’ils viennent en complément mais refus s’ils viennent en concurrence (à nuancer)
- Faire attention au quasi-monopole de certains car laisse peu de places aux jeunes qui veulent s’installer et s’il y a un problème sur ce monopole, le magasin ne sera plus approvisionné
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 27 producteurs aujourd’hui
- Courbe ascendante depuis le début
- Deux marchés par semaine avec le GIE
- Des producteurs qui demandent à rentrer
Perspectives envisagées : - Ouvrir le magasin à d’autres producteurs (en réflexion : est-ce opportun de vouloir grossir ?)
- Embaucher un ou deux salariés (en réflexion : besoin qui se fait ressentir depuis 2 ou 3 ans)
- Changer de lieu pour être moins à l’étroit (en réflexion : pourquoi changer si cela fonctionne ?)
Autres partenaires : Le réseau de producteurs ; le Groupement d’intérêt économique (GIE)
Liens web vers le projet : http://www.aumarche-paysan.fr/
Adresse du projet : 14 Rue Mathieu Prévôt
Code postal : 12100
Ville : Millau
AuMarchePaysan (Initiative)
créée le 15.05.2020 à 17:23, mise à jour le 15.05.2020 à 17:23.

CODEV de l’agglomération Pays Foix-Varilhes

Texte d'accroche : L’agglomération Pays Foix-Varilhes met en place son conseil de développement
Structure(s) porteuse(s) : Communauté d'agglomération
Personne(s) à contacter : Thomas Fromentin
06 83 86 26 48
t.fromentin@agglo-pfv.fr
Thématiques : Démocratie participative
Année de démarrage du projet : 2019
Résumé du projet : Le conseil de développement a pour objet de créer un espace de dialogue et de concertation entre la communauté d’agglomération, les citoyens et les acteurs du territoire. Selon la loi, il est consulté sur l’évaluation et l’actualisation du projet de territoire, sur les projets et les documents de prospective et de planification qui en résultent, ainsi que sur la conception et l’évaluation des politiques locales de promotion du développement durable du périmètre de l’EPCI intercommunale ». Il devra permettre de faire émerger une parole collective, sur des questions d’intérêt commun et ainsi contribuer à enrichir la décision politique.
Le conseil de développement de l’agglomération Pays Foix-Varilhes sera composé de 48 citoyens dont 36 proposées par les membres du bureau et 12 par appel public à candidatures citoyennes (habitants, usagers des services, associations non institutionnalisées et entreprises). Ils seront divisés en 4 groupes de travail (Développement économique ; Enfance, jeunesse, solidarités, personnes âgées ; Sport et culture ; et Environnement, énergies, habitat, mobilités) de 12 membres chacun.
Objectifs du projet : Créer un espace de dialogue et de concertation entre la CA, les citoyens et les acteurs du territoire pour partager les grands enjeux du territoire.
Avoir un panel citoyen représentant notre territoire.
Difficultés rencontrées : Mettre tout le monde d’accord.
Résultats souhaités et/ou obtenus : Une liste de 36 personnes proposée par les membres du bureau communautaire qui souhaitent les voir intégrer le CODEV (liste élaborée sur critères : la parité femme/homme, la situation géographique de ses membres, les tranches d’âges, la représentativité des milieux « économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs », la diversités de métiers, de centres d’intérêts ou encore d’engagements associatifs.
Un appel public à candidatures citoyennes lancé via le site internet et la presse pour les 12 citoyens souhaitant intégrer le CODEV (Un tirage au sort sera effectué s’il y a plus de candidatures).

Résultats attendus : Un apport constructif au projet et aux politiques mis en œuvre par la CA
Perspectives envisagées : Miser sur une forme souple, innovante et participative du CODEV
Périmètre d'action : Agglomération Pays Foix-Varilhes
codevdelagglomerationpaysfoixvarilhes3_codev-ca-pays-foix-varilhes.png
Autres partenaires : Les experts associés (consulaires, syndicats, fédérations, associations, agences spécialisées, etc.) ; les citoyens
Code postal : 9000
Ville : Foix
CodevDeLagglomerationPaysFoixVarilhes3 (Initiative)
créée le 27.05.2020 à 12:27, mise à jour le 27.05.2020 à 12:27.

CODEV de l’agglomération Pays Foix-Varilhes

Texte d'accroche : L’agglomération Pays Foix-Varilhes met en place son conseil de développement
Structure(s) porteuse(s) : Communauté d'agglomération
Personne(s) à contacter : Thomas Fromentin
06 83 86 26 48
t.fromentin@agglo-pfv.fr
Thématiques : Démocratie participative
Année de démarrage du projet : 2019
Résumé du projet : Le conseil de développement a pour objet de créer un espace de dialogue et de concertation entre la communauté d’agglomération, les citoyens et les acteurs du territoire. Selon la loi, il est consulté sur l’évaluation et l’actualisation du projet de territoire, sur les projets et les documents de prospective et de planification qui en résultent, ainsi que sur la conception et l’évaluation des politiques locales de promotion du développement durable du périmètre de l’EPCI intercommunale ». Il devra permettre de faire émerger une parole collective, sur des questions d’intérêt commun et ainsi contribuer à enrichir la décision politique.
Le conseil de développement de l’agglomération Pays Foix-Varilhes sera composé de 48 citoyens dont 36 proposées par les membres du bureau et 12 par appel public à candidatures citoyennes (habitants, usagers des services, associations non institutionnalisées et entreprises). Ils seront divisés en 4 groupes de travail (Développement économique ; Enfance, jeunesse, solidarités, personnes âgées ; Sport et culture ; et Environnement, énergies, habitat, mobilités) de 12 membres chacun.
Objectifs du projet : Créer un espace de dialogue et de concertation entre la CA, les citoyens et les acteurs du territoire pour partager les grands enjeux du territoire.
Avoir un panel citoyen représentant notre territoire.
Difficultés rencontrées : Mettre tout le monde d’accord.
Résultats souhaités et/ou obtenus : Une liste de 36 personnes proposée par les membres du bureau communautaire qui souhaitent les voir intégrer le CODEV (liste élaborée sur critères : la parité femme/homme, la situation géographique de ses membres, les tranches d’âges, la représentativité des milieux « économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs », la diversités de métiers, de centres d’intérêts ou encore d’engagements associatifs.
Un appel public à candidatures citoyennes lancé via le site internet et la presse pour les 12 citoyens souhaitant intégrer le CODEV (Un tirage au sort sera effectué s’il y a plus de candidatures).

Résultats attendus : Un apport constructif au projet et aux politiques mis en œuvre par la CA
Perspectives envisagées : Miser sur une forme souple, innovante et participative du CODE
Périmètre d'action : Agglomération Pays Foix-Varilhes
codevdelagglomerationpaysfoixvarilhes2_codev-ca-pays-foix-varilhes.png
Autres partenaires : Les experts associés (consulaires, syndicats, fédérations, associations, agences spécialisées, etc.) ; les citoyens
Code postal : 9000
Ville : Foix
CodevDeLagglomerationPaysFoixVarilhes2 (Initiative)
créée le 27.05.2020 à 12:26, mise à jour le 27.05.2020 à 12:26.

CODEV de l’agglomération Pays Foix-Varilhes

Texte d'accroche : L’agglomération Pays Foix-Varilhes met en place son conseil de développement
Structure(s) porteuse(s) : Communauté d'agglomération
Personne(s) à contacter : Indiquer nom, tel et/ou mail
Année de démarrage du projet : 2019
Résumé du projet : Le conseil de développement a pour objet de créer un espace de dialogue et de concertation entre la communauté d’agglomération, les citoyens et les acteurs du territoire. Selon la loi, il est consulté sur l’évaluation et l’actualisation du projet de territoire, sur les projets et les documents de prospective et de planification qui en résultent, ainsi que sur la conception et l’évaluation des politiques locales de promotion du développement durable du périmètre de l’EPCI intercommunale ». Il devra permettre de faire émerger une parole collective, sur des questions d’intérêt commun et ainsi contribuer à enrichir la décision politique.
Le conseil de développement de l’agglomération Pays Foix-Varilhes sera composé de 48 citoyens dont 36 proposées par les membres du bureau et 12 par appel public à candidatures citoyennes (habitants, usagers des services, associations non institutionnalisées et entreprises). Ils seront divisés en 4 groupes de travail (Développement économique ; Enfance, jeunesse, solidarités, personnes âgées ; Sport et culture ; et Environnement, énergies, habitat, mobilités) de 12 membres chacun.
Objectifs du projet : Créer un espace de dialogue et de concertation entre la CA, les citoyens et les acteurs du territoire pour partager les grands enjeux du territoire.
Avoir un panel citoyen représentant notre territoire.
Difficultés rencontrées : Mettre tout le monde d’accord.
Résultats souhaités et/ou obtenus : Une liste de 36 personnes proposée par les membres du bureau communautaire qui souhaitent les voir intégrer le CODEV (liste élaborée sur critères : la parité femme/homme, la situation géographique de ses membres, les tranches d’âges, la représentativité des milieux « économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs », la diversités de métiers, de centres d’intérêts ou encore d’engagements associatifs.
Un appel public à candidatures citoyennes lancé via le site internet et la presse pour les 12 citoyens souhaitant intégrer le CODEV (Un tirage au sort sera effectué s’il y a plus de candidatures).

Résultats attendus : Un apport constructif au projet et aux politiques mis en œuvre par la CA
Perspectives envisagées : Miser sur une forme souple, innovante et participative du CODE
Autres partenaires : Les experts associés (consulaires, syndicats, fédérations, associations, agences spécialisées, etc.) Les citoyens
CodevDeLagglomerationPaysFoixVarilhes (Initiative)
créée le 27.05.2020 à 12:17, mise à jour le 27.05.2020 à 12:17.

Cantercel Site expérimental d’architecture

Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Jean-Pierre Campredon et Annick Lombardet
sens-espace@cantercel.org
04 67 44 60 06
Thématiques : Environnement
Autres thématiques : Habitat, éducation
Résumé du projet : Le projet de Cantercel était de créer un lieu expérimental et un pôle bâti en résonance avec le lieu. C’est pourquoi, le choix du lieu s’est avéré primordial. Le site trouvé était propice pour observer des comportements différents face à la nature et proposer des activités en différents lieux. De plus, il se situe sur un plateau, les expérimentations peuvent alors se faire entre terre et ciel. Ces dimensions ont été très importantes pour les fondateurs.

Quatre axes permettent de développer leur projet :
- L’accueil et l’hébergement qui se sont traduits au travers de différentes expériences d’espaces, d’habiter lors de visites accompagnées ou de séjours en écogîte ou cabanes
- La pédagogie qui s’est traduit lors d’animations, de stages, de conférences ou de formations mais aussi lors de chantiers expérimentaux ou de recherches sur le comportement et les usages de l’habiter
- Les études et la réalisation qui se sont traduits grâce à des missions de maîtrise d’œuvre en partenariat avec des architectes, des bureaux d’études, etc. ou encore grâce à des ateliers de mise en peuvre
- L’agro-écologie qui s’est traduite dans la valorisation des ressources naturelles du site au travers d’études et expérimentations de sols en déprise, de la permaculture, etc.
Ce projet a également permis aux fondateurs de rassembler leurs compétences au service d’une même philosophie traduite par trois enjeux qu’ils développent par leurs activités : la conception de l’espace habité, la construction de l’environnement et la transmission de l’expérience.
Objectifs du projet : - Développer un lieu d’activités et d’habitats en donnant du sens aux espaces de vie
- Valoriser le potentiel naturel du lieu et révéler l’habitabilité d’un site
- Regrouper des compétences professionnelles en un pôle « habitat environnement »
- Accueillir et réaliser des activités pédagogiques en l
Difficultés rencontrées : - Trouver et garder des personnes souhaitant s’investir dans ce projet
- Trouver un modèle économique viable.
Résultats souhaités et/ou obtenus : - L’adhésion de 40 à 50 personnes avec 6 membres actifs, une dizaine de membres participants et des membres sympathisants
- Le développement de diverses activités citées précédemment
- La création de différents lieux sur le site de Cantercel : l’atelier d’architecture, le bureau d’étude, la maison des ingénieurs, les cabanes, le gîte ou encore les installations légères pour l’été
- La réalisation de diverses constructions par l’équipe d’architectes de l’association
Perspectives envisagées : - Continuer les activités (formations, rencontres, etc)
- Réfléchir sur les structures juridiques pour évoluer vers quelque chose de plus cohérent, qui correspond mieux à leur volonté
- Réaliser une OAP sur le site pour pérenniser la constructibilité sur le lieu
- Accueillir de nouvelles activités et créer une sorte de village paysager
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : De nombreux partenaires publics et privés à retrouver en intégralité sur leur site (Serge Ferrari, Pays Cœur d’Hérault, Leader, La maison écologique, Ecoterre, la communauté de communes Lodévois & Larzac, ifma, etc.)
Liens web vers le projet : http://asso-nouveau-monde.fr
Code postal : 34520
Ville : La Vacquerie et Saint-Martin
CantercelSiteExperimentalDarchitecture (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 19:39, mise à jour le 28.05.2020 à 19:39.

Collectif Maïs population

Texte d'accroche : Le maïs population, une culture pour se raconter le Gers
Structure(s) porteuse(s) : Collectif informel
Personne(s) à contacter : Didier et Catherine Bardy et Patrick Bodart
maispopulation@gmail.com
Thématiques : Agriculture, Culture, Tourisme
Autres thématiques : patrimoine
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2015
Résumé du projet : La Librairie Tartinerie à Sarrant a été sollicité individuellement par l’ADEPES et le département afin de redévelopper un tourisme solidaire. Dans le même temps, l’Association Tactikollectif a fait appel à elle pour impulser de nouvelles démarches d’insertion et d’intégration des populations immigrées au Nord de Toulouse. Plutôt que d’initier des démarches individuelles, un collectif de citoyens s’est formé et s’est engagé seul, loin des institutions, autour de la librairie Tartinerie dans le but de trouver une solution commune à ces demandes.
Le maïs a été le point de cristallisation des intérêts. En réfléchissant à une réponse concrète, le collectif de citoyens a (re)découvert les écrits sur l’histoire du maïs de Maryse Carraretto, anthropologue présente à certaine de leurs réunions. Ainsi, est née l’idée de raconter le Gers à partir de l’histoire et de la culture du maïs.
Le collectif de citoyens a souhaité mobiliser les agriculteurs autour de la culture du maïs population pour assurer la pérennité de son projet. Après cette mobilisation, les premières récoltes ont eu lieu et ont ranimé les instants festifs autour de la culture du maïs population.
Objectifs du projet : - Développer le tourisme solidaire dans le Gers
- Valoriser et développer la culture du maïs population
- Rassembler et s’animer ensemble autour d’une ressource commune
Difficultés rencontrées : - La mobilisation des agriculteurs souvent frileux face à cette agriculture paysanne
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Des productions de maïs population depuis trois rythmés par des fêtes au moment des semis, de la récolte et de l’égrenage.
- De nombreux gardiens de semences
- Une exposition photo de l’expérience
- Beaucoup d’enthousiasme et une sensibilité à l’agriculture paysanne
Perspectives envisagées : - Relancer les autres volets moins développés
- Coopérer voire échanger avec d’autres régions ou pays comme la Dordogne, le Pays Basque, le Portugal ou l’Amérique Latine sur les pratiques agricoles
Périmètre d'action : Sarrant et alentours dans le Gers
collectifmaispopulation_mais-population-logo.jpg
Code postal : 32120
Ville : Sarrant
CollectifMaisPopulation (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 19:24, mise à jour le 28.05.2020 à 19:24.

Cout-circuitons notre alimentation!

Texte d'accroche : Une épicerie itinérante pour favoriser l'accès aux produits locaux de qualité au plus grand nombre
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Indiquer nom, telOdiule Despert
06 77 06 82 90
odiledespert@gmail.com
Thématiques : Économie, Environnement, Services
Etat du projet : En projet
Année de démarrage du projet : 2019
Résumé du projet : Mettre en place une épicerie itinérante alimenter en produits issus de l'agriculture locale cultivée en bio ou en transition pour en permettre l'accès à des habitants de zones non desservies par les commerces existants
Objectifs du projet : Développer la production locale en bio ou en transition
Favoriser une alimentation de qualité pour tous
Créer de l'emploi et du développement économique
Agir pour le respect de l'environnement
Difficultés rencontrées : Financement du lancement de l'activité
Résultats souhaités et/ou obtenus : Projet en cours.
Soutien des élus locaux et attente d'être retenu dans l'appel à projet de la Région
Perspectives envisagées : Démarrage début 2020 si financement
Périmètre d'action : Pays du Val d'Adour
Publics concernés : Tout publics
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Adresse du projet : 10 chemin du Turon
Code postal : 65700
Ville : VILLEFRANQUE
CoutCircuitonsNotreAlimentation (Initiative)
créée le 01.10.2019 à 09:44, mise à jour le 01.10.2019 à 09:44.

Création d’un pôle jeunesse collaboratif

Texte d'accroche : Un Pôle Jeunesse Collaboratif à rayonnement intercommunal
Structure(s) porteuse(s) : Communauté d'agglomération
Personne(s) à contacter : Thomas Fromentin
t.fromentin@agglo-pfv.fr
05 61 02 19 82 / 06 83 86 26 48
Thématiques : Jeunesse
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2017
Résumé du projet : Depuis l’acquisition de la compétence jeunesse en 2017, l’agglomération Foix-Varilhes fait le choix de porter une approche globalisée de la jeunesse. Pour réaliser ce projet, il est apparu rapidement nécessaire d’investir dans un équipement « repéré » pour les familles et les jeunes, structurant pour les professionnels et rayonnant sur l’ensemble de l’agglomération. En décembre 2017, la communauté d’agglomération inscrit la construction d’un Pôle Jeunesse Collaboratif dans son projet de territoire et la ville de Foix est retenue pour y implanter ce pôle, « ville animée par une jeunesse omniprésente liée à la présence de deux lycées, un collège, un pôle universitaire et un CFA ». Ce bâtiment doit permettre d’atteindre les objectifs en matière de cohésion sociale et d’amélioration du cadre de vie.

Trois volontés sont apparues distinctement dans le projet : implanter ce bâtiment au sein du quartier vécu par les jeunes à Foix, coconstruire le projet avec les jeunes, les parents d’élèves et les utilisateurs (la structure de gestion et d'animation du pôle PAAJIP ; les structures collaboratrices BIJ, Maison des Adolescents, AIPD, association Art’Cade ; les élus et les techniciens de l’agglomération et de la commune de Foix ; les partenaires éducatifs) et rechercher l’exemplarité environnementale dans la construction du bâtiment en travaillant avec des structures locales et des matériaux locaux.
Objectifs du projet : - Concevoir un projet d’approche globale de la jeunesse en investissant dans un équipement repéré pour les familles et les jeunes, structurant pour les professionnels et rayonnant sur l’ensemble de l’agglomération
- Offrir aux jeunes le meilleur service public possible
Difficultés rencontrées : Assez facilement, pas de point de blocage car le projet s’appuie sur une politique publique existante et il est largement partagé par les locaux (structures, élus, jeunes, parents)
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Un méthode de construction participative
- Le choix de l’équipe OeCO Architectes suite au concours architectural pour effectuer la conception du bâtiment : une « deuxième maison » pour les jeunes
Perspectives envisagées : - Intervention de jeunes du CFA dans le cadre de leurs discipline pour suivre les entreprises dans la réalisation du bâtiment d’exemplarité environnementale
- Les structures résidentes : le PAAJIP, BIJ-PIJ, la Maison des ados et Art’Cade
- Un local sera mis à disposition des partenaires extérieurs pour leurs permanences locales (AIPD, etc.)
- De nombreux espaces mutualisés : espace d’accueil et d’information, une grande salle d’activités dynamiques et scéniques, une salle dite « brute » pour les activités manuelles et arts-plastiques, une salle de répétition et d’enregistrement, un bar sans alcool et un espace de convivialité pour les jeunes (baby-foot, ping-pong, salon, etc.) et une salle de réunion
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Europe - Etat - Les collectivités (Région, Département, commune de Foix) - Les entreprises locales - Les structures en lien avec la jeunesse - Les habitants
Code postal : 09000
Ville : Foix
CreationDunPoleJeunesseCollaboratif (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 19:30, mise à jour le 28.05.2020 à 19:30.

Enercoop Midi-Pyrénées

Texte d'accroche : Enercoop, l’énergie militante pour une transition énergétique citoyenne
Structure(s) porteuse(s) : SCIC
Personne(s) à contacter : - Loïc Blanc (coopération)
- Tatiana Badouard (communication)
bonjour.mipy@enercoop.org
Thématiques : Environnement, Transitions
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2015
Résumé du projet : L’ouverture du marché de l’électricité en 2007 met fin au monopole d’EDF et permet, aujourd’hui, aux citoyens de choisir leur fournisseur d’énergie. La SCIC Enercoop a été pionnière dans les démarches d’énergies renouvelables. En effet, elle a été la première à proposer une offre de fourniture d’électricité basée sur un approvisionnement direct auprès de producteurs d’énergies renouvelables dans une logique de circuit court.

Le réseau Enercoop a deux spécificités : celle de travailler en direct avec les producteurs d’énergies renouvelables sans passer par le marché européen de l’énergie, et celle d’être une coopérative où toutes les parties prenantes (salariés, producteurs, consommateurs, partenaires, collectivités, etc.) sont propriétaires du capital social.

Pour avoir une démarche plus locale et au plus près des territoires, Enercoop a décentralisé ses activités et onze coopératives régionales Enercoop ont été créées. Les coopératives sont ainsi au plus près des enjeux énergétiques des régions et accompagnent la mise en œuvre de projets durables et citoyens. Même si l’activité commune du réseau est celle de fournisseur, chaque coopérative a ses spécificités. Enercoop Midi-Pyrénées, elle, s’est donnée quatre missions :

- Commercialiser en région Midi-Pyrénées l’offre d’électricité d’origine 100% renouvelable d’Enercoop
- Développer des moyens de production d'énergies renouvelables (micro-hydraulique, éolien, photovoltaïque, biomasse…), en coopération directe avec les collectivités, les citoyens et les entreprises des territoires concernés (investissement collectif pour maximiser les retombées locales et les actions de sensibilisation)
- Proposer des services liés à la maîtrise de l’énergie dans le but de réduire les consommations (formations, conseils, achats groupés, diagnostic…)
- Accompagner l’autoconsommation en aidant les citoyens dans leurs démarches
Objectifs du projet : - Construire une alternative aux énergies polluantes
- Limiter le gaspillage des ressources
- Redonner les clés de l’énergie aux citoyen-ne-s
- Créer un autre modèle de société
Difficultés rencontrées : - Se faire connaître et se faire une place pour sensibiliser les citoyens
- Faire connaître ses différences dans un milieu fortement concurrentiel
- Se faire valoir auprès des banques autres que les banques éthiques
- Faire avec la loi qui doit évoluer en matière d’énergie ; l’autoconsommation est autorisée que depuis peu
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Un capital social de plus d’un million d’euros
- Plus de 6 000 clients, de 2 400 sociétaires et 32 producteurs (70 000 clients, 40 000 sociétaires, 240 producteurs en France)
- 8 salariés au sein d’Enercoop MP (180 salariés pour la totalité du réseau)
- Deux parcs solaires développés par Enercoop MP et plusieurs en développement
Perspectives envisagées : - Sensibiliser encore plus les citoyens et augmenter le nombre de sociétaires
- Continuer de développer leurs propres moyens de productions et d’aider les citoyens dans leur projet d’autoconsommation
- Impulser d’autres démarches citoyennes telles qu’ICEA ou Citoy’enR
Périmètre d'action : Ex-Région Midi-Pyrénées
Publics concernés : Tout le monde
enercoopmidipyrenees_logo_enercoopmipy_jaunerouge.png
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : La Nef, Biocoop, Courant Naturel, ECLR Occitanie, Alternatiba, Catalis, Ecocert, Soleil du Midi
Liens web vers le projet : https://midipyrenees.enercoop.fr/
Adresse du projet : 28 rue Marie Magné
Code postal : 31300
Ville : Toulouse
EnercoopMidiPyrenees (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 08:57, mise à jour le 18.09.2019 à 10:27.

Foyer rural de Langlade

Texte d'accroche : Le foyer rural de Langlade la « star des foyers ruraux de Lozère »
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Jean-Pierre Allier
jean-pierre.allier@wanadoo.fr
Thématiques : Culture, Démocratie participative, Jeunesse
Autres thématiques : éducation populaire, cohésion sociale
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : Avec ses plus de trois cents adhérents, le foyer de Langlade est animé par une équipe de deux salariés accompagnés actuellement d’un animateur supplémentaire le mercredi et d’un jeune en service civique, spécialiste en vidéos. En plus, d’être un Accueil de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) pour les 4-11 ans, le foyer de Langlade, conventionné avec la CAF est aussi un Espace de Vie Sociale (EVS). Une douzaine d’ateliers hebdomadaires sont proposés tels que le théâtre, le cirque, la cuisine, la poterie, la peinture, la sophrologie, etc. Le foyer organise également des animations mensuelles avec les autres associations de la commune comme les « Pizza Party », le carnaval, le « Burger/Jeux » proposé par le club Ado, des mini-évènements tels que « Contes et Rencontres » ou à venir « Mon petit doigt m’a dit », festival artistique avec la Compagnie Hiver Nu. « Ça bouge », le journal mensuel des animations culturelles et environnementales, sociales et sportives du Valdonnez vient compléter le tout afin de tenir informer la population du territoire.
L’équipe d’animation se démène au fil des années pour créer des projets et des animations toujours plus originales. Le foyer et son équipe participe ainsi à la valorisation du Valdonnez et plus largement de la Lozère, par son activité et sa motivation à faire de Langlade, une commune où il fait bon vivre (ensemble) (voir présentation du projet).
Objectifs du projet : - Favoriser l’éducation populaire et l’épanouissement de chacun dans une culture du partage et de la convivialité
- Créer de la cohésion sociale au cœur du milieu rural
- Animer le développement culturel en milieu rural
Difficultés rencontrées : - L’arrêt des TAP en 2017 qui met la trésorerie du Foyer en difficultés
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Plus de 300 adhérents
- La création d’un véritable pôle de loisirs attractifs et créateurs de lien sociaux forts dans le territoire :
- Des activités pour tous (théâtre, cirque, cuisine, poterie, savoir-faire, peinture, sophrologie, etc.)
- Des animations régulières (Pizza Party, Carnaval, Burger/Jeux, etc.) et des évènements produits par et pour les jeunes du territoire
- Des stages d’été
- Un rôle de liaison avec « ça bouge ! », le journal mensuel des animations culturelles et environnementales, sociales et sportives du Valdonnez
- Un atelier exceptionnel qui fait l’atypisme de ce foyer : l’atelier Vannerie
- Un accroissement du côté évènementiel avec la fête de Langlade au début puis le festival de Langlade, véritable laboratoire de culture sur plusieurs jours et enfin un nouveau festival autour de thème comme Lucky Luke, Obélix et Astérix, etc.
Perspectives envisagées : - Créer de nouvelles activités/évènements pour enrichir
- Créer une Ecole d’abord Départementale de la Vannerie en Lozère portée par la fédération départementale
Périmètre d'action : Langlade - Brenoux
foyerruraldelanglade_foyer-rural-de-langlade-logo.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : - La communauté de communes du Mont-Lozère - La CAF - Le département - Les autres foyers ruraux
Code postal : 48000
Ville : Langlade
FoyerRuralDeLanglade (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 18:14, mise à jour le 28.05.2020 à 18:14.

Groupements d’achats citoyens

Texte d'accroche : La création d’un groupement d’achats citoyens en Pays Midi Quercy, pour un accès à une alimentation de qualité pour tous
Structure(s) porteuse(s) : PETR
Autres structures : ADEAR et CIVAM Semailles
Personne(s) à contacter : CIVAM Semailles 06 35 90 43 24
ADEAR 05 63 93 57 46 / 06 04 75 83 03
Thématiques : Agriculture, Économie
Autres thématiques : Alimentation, circuits-courts
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2011
Résumé du projet : Répondant à la demande des consommateurs du PETR PMQ, le CIVAM Semailles a souhaité accompagner les citoyens intéressés dans la création de groupements d’achats citoyens. Un groupement d’achat citoyen est un collectif de personnes qui s’unissent et s’organisent afin d’acheter régulièrement des produits, bruts ou transformés, directement chez des agricultrices et agriculteurs locaux. En diminuant les intermédiaires et les transports de marchandises, la consommation se fait plus respectueuse de l’environnement, mais aussi plus solidaire, puisqu’elle assure un meilleur revenu aux producteurs.
Pour se faire, le projet a été conçu par trois structures qui ont l’habitude de travailler ensemble, notamment dans le cadre du PAT : le PETR PMQ, structure porteuse du projet, le CIVAM Semailles et l’ADEAR, associations animatrices du projet. Ce dernier consiste à accompagner deux groupes citoyens, sur deux sites expérimentaux Monclar-de-Quercy et Septfonds, dans la création d’un groupement d’achats citoyens. Les associations organisent les réunions publiques, structurent les feuilles de routes et utilisent leurs réseaux pour mettre en lien consommateurs et producteurs et ce qui existe déjà en termes de circuits courts.
L’objectif est de pouvoir accompagner sur plusieurs mois cette expérimentation, faire un bilan sur les difficultés, les conditions de réussites, etc., capitaliser les enseignements et en faire une sorte de kit méthodologie pour les habitants intéressés par la démarche afin que ces derniers ne partent plus de rien.
Objectifs du projet :
  • Répondre à la demande des habitants en accompagnement la création d’un groupement d’achats citoyens
- Développer les circuits courts
- Créer à partir de ces expérimentations de groupement d’achats citoyens un outil de création de groupements d’achats citoyens
Difficultés rencontrées : Mobiliser un groupe de personnes assez nombreuses à Septfonds, l’engagement fait peur
Résultats souhaités et/ou obtenus : Un groupe très engagé à Monclar-de-Quercy
Des réunions publiques
Perspectives envisagées : Développer ces groupements sur d’autres communes après capitalisation des premières expérimentations
Périmètre d'action : Pays Midi Quercy (2 secteurs) : Monclar-de-Quercy et Septfonds dans le Tarn-et-Garonne
groupementsdachatscitoyens_groupement-d-achats-citoyens.png
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : ADEAR - CIVAM Semailles et leurs réseaux (nombreux partenaires)
Code postal : 82230
Ville : Monclar-de-Quercy
GroupementsDachatsCitoyens (Initiative)
créée le 27.05.2020 à 12:05, mise à jour le 27.05.2020 à 12:05.

ICEA

Texte d'accroche : Initiative Citoyenne pour une énergie alternative
Structure(s) porteuse(s) : SCIC
Personne(s) à contacter : Jean-Paul Gardette
06 70 30 31 42
Thématiques : Environnement, Transitions
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2016
Résumé du projet : La SCIC a pour objectif de couvrir les toits des bâtiments publics de panneaux photovoltaïques. Le conseil sociétaire assure le bon déroulement des opérations en organisant le démarchage des collectivités, en étudiant les toits, en faisant faire une étude de faisabilité à un bureau d’étude et en effectuant toutes les autres démarches. L’achat de part sociale permet de financer une partie des démarches, financement qui sera complété grâce à l’emprunt citoyen et à la Nef.

De plus, ICEA effectue des actions de sensibilisation dans les écoles, le périscolaire, au travers de stand lors de manifestations, etc. Cette démarche leur tient à cœur car sensibiliser et faire connaitre est devenue une action essentielle pour bien comprendre l’urgence climatique et les alternatives possibles.
Objectifs du projet : - Produire une énergie verte citoyenne
- Sensibiliser les gens aux énergies renouvelables et à l’écologie
- Poursuivre une dynamique déjà enclenchée en France quant à l’installation de panneaux photovoltaïques
- Rester dans une dynamique de la proximité
Difficultés rencontrées : - Négocier un prêt avec les banques
- Sensibiliser plus de citoyens pour qu’ils adhèrent
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 198 sociétaires
- Dix installations sur le périmètre du SICOVAL produisant 44,48MWh
- Actions de sensibilisation dans les écoles, le périscolaire, les manifestations, etc.
Perspectives envisagées : - Installer d’autres panneaux photovoltaïques sur des toits plus grands (passage de 9 à 36 kilowatts)
- Participer à plus d’événements et augmenter la communication
- Toucher d’autres types d’acteurs et pourquoi pas aller dans le privé
Périmètre d'action : Le Sicoval
Publics concernés : Tout le monde
icea_logo-icea-avec-baseline.png
Télécharger le fichier : IceA_fichierAction_icea.pdf
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Enercoop, ECLR Occitanie, Energie Partagée
Liens web vers le projet : https://icea-enr.fr/
Code postal : 31670
Ville : Labège
IceA (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 09:20, mise à jour le 06.06.2019 à 09:20.

L'AMI Centre-Bourg Decazeville

Texte d'accroche : Decazeville et l’AMI Centre-Bourg, un projet pour réadapter le centre-ville au contexte démographique actuel
Structure(s) porteuse(s) : Communauté de communes, Commune
Personne(s) à contacter : Christian Lacombe
lacombechristian@laposte.net
06 23 20 29 97
Thématiques : Aménagement, Économie
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2014
Résumé du projet : Cette démarche est conduite par les ministères de la cohésion des territoires, de la transition écologique et énergétique, des Outre-Mer et de la culture pour une durée de six ans. L’expérimentation centres-bourgs cherche à conforter un maillage équilibré du territoire, avec la présence de centres-bourgs vivants et animés, pour répondre à la fois aux enjeux d’égalité des territoires et de transition écologique et énergétique.

La commune de Decazeville rentre dans la catégorie des bourgs des bassins de vie ruraux qui ont un rôle de structuration du territoire et d’organisation de centralités de proximité et est donc visée par ce dispositif. Dans une logique de relance et d’accélération du projet, elle envisage, par ce programme, un renouveau de tout le centre ancien urbain. La stratégie du projet de revitalisation s’appuie sur trois grands axes :

- La volonté de repeupler le centre-ville grâce à l’amélioration du parc existant et à la production de logements diversifiés et adaptés aux modes de vie actuels ;
- La restructuration urbaine sur le long terme avec une intervention sur les espaces publics
- La mise en œuvre d’actions transversales sur l’économie, le tourisme, la culture et la mobilité

Pour se faire, la coopération entre l’EPCI Decazeville Communauté, les communes qui la composent et la commune centre doit être menée afin de proposer une véritable projet de territoire. La maitrise d’ouvrage des différents projets lancés dans le cadre de cette démarche est donc partagée selon les compétences de chacun : la commune est en charge des travaux liés à l’aménagement urbain, les acquisitions foncières et travaux internes et l’EPCI du volet économique et attractivité touristique et du volet habitat et son amélioration.
Objectifs du projet : - Redynamiser le centre-ville pour revitaliser l’ensemble du territoire decazevillois
- Redonner envie de s’installer et de vivre en centre-ville
- Recréer une dynamique économique
Difficultés rencontrées : - Inciter les investisseurs à rénover les bâtiments avec peu de bénéfices à la clé
- Inciter les habitants et les bailleurs à rénover leurs bâtiments car cela coûte cher et ne sera pas forcément rentable
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Un concours d’urbanisme en 2016 pour répondre à trois projets : la requalification de la rue Cayrade, axe principal de la commune ; la création d’une percée urbaine reliant le centre historique au nouveau quartier à vocation économique (ZAC du Centre) ; le réaménagement de l’îlot Lassalle situé en entrée de ville
- La réalisation d’un colloque accompagné par le géographe Laurent Charlard à Decazeville réunissant les anciens territoires industriels en perte de vitesse dans le but de trouver des solutions de rebonds
Perspectives envisagées : - Redonner confiance aux habitants et aux bailleurs en mettant en avant les aides de l’Anah
- Revoir le périmètre du projet et l’étendre sur une plus grande surface (passage de 5 ha à 25 ha) pour trouver des maisons ou des logements qui pourraient intéresser plus de personnes
- Pérenniser l’évènement-colloque tous les deux ans
Périmètre d'action : Centre-Bourg
Publics concernés : Tout le monde
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : CGET, Anah, Ministère de la Culture et de la communication, Ministère de l'Economie et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement
Code postal : 12 300
Ville : Decazeville
LAmiCentreBourg (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 08:47, mise à jour le 24.06.2019 à 15:42.

L'école professionnelle de la pierre sèche

Texte d'accroche : La pierre sèche du savoir-faire à la filière
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Jean Pierre Allier
Thématiques : Économie
Autres thématiques : Artisanat, Patrimoine
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : L’association « Artisans Bâtisseurs en Pierres Sèches » (ABPS), créée en 2002, regroupe actuellement 53 professionnel(le)s du bâtiment issu(e)s de 19 départements, 4 régions, dont deux membres à l’étranger (un en Espagne et un en Italie).
Les membres de l’association sont spécialisés dans les techniques de construction en pierre sèche et œuvrent pour le développement de la filière et la transmission de leur savoir-faire. Tous les membres votants sont des professionnels BTP inscrits à la Chambre de Métiers ou travaillent dans une entreprise spécialisée. L’association ABPS est aujourd’hui reconnue sur le plan national pour son savoir-faire et la qualité de ses interventions pour le développement de la filière « pierre sèche ».

Pour ABPS, la filière pierre sèche se structure autour de quatre axes :
- La formation et la qualification
- La communication
- Les actions de recherche et de développement
- L’animation d’un réseau de bâtisseurs professionnels
Objectifs du projet : - Maintenir ce savoir-faire sur le territoire
- Structurer le développement de la filière afin qu’il perdure
- Créer des qualifications et former des bâtisseurs
- Représenter la profession du bâtiment spécialisée en pierre sèche au niveau national
Difficultés rencontrées : - Obtenir des agréments sur des murs en pierres sèches pour qu’ils soient approuvés
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 54 professionnels répartis sur 4 régions, 17 départements, un membre en Catalogne et en Italie
- Une valorisation des entreprises grâce à la garantie des murs en pierres sèches
- Une école professionnelle de la pierre sèche qui fonctionne avec deux diplômes : celui de bâtisseurs en pierres sèches et celui de maître artisan
- Une quarantaine d’emploi sur le secteur
- Un site magnifique
- Un réseau bien structuré de professionnels
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Parc National des Cévennes, Chambre des métiers de la Lozère, Fédération Française du Bâtiment du Gard (FFB 30)
Liens web vers le projet : http://www.pierreseche.fr/abps/
Code postal : 48 160
Ville : Ventalon-en-Cévennes
LEcoleProfessionnelleDeLaPierreSeche (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 12:46, mise à jour le 06.06.2019 à 12:46.

La Distillerie

Texte d'accroche : La Distillerie, un lieu d’interactions, de formations et d’échange au cœur de Lodève
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : La Distillerie
contact@la-distillerie.org
Thématiques : Culture, Démocratie participative, Économie, Environnement, Transitions
Autres thématiques : Tiers-lieu, ESS
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2016
Résumé du projet : La configuration de l’ancienne distillerie de Lodève prête à l’ouverture et au partage : cour, clos et couvert. C’est la Société Civile Immobilière d’Attribution, dans laquelle les fondateurs ont investi, qui est propriétaire de ces lieux. Les fondateurs possèdent chacun 80 m² et l’association La Distillerie qui porte le projet détient un droit de jouissance sur une surface de 700 m².
L’ancienne distillerie de Lodève fut un lieu d’activité industrielle et d’habitation. Les fondateurs souhaitent y recréer cette mixité, en ouvrant l’espace sur le quartier et la ville et en y élaborant un projet commun d’intérêt général en prise directe avec son territoire. Différents axes traduisent ce projet :
- Être un levier pour l’économie locale : utiliser les ressources en place et montrer, par l’exemple, le potentiel de leurs complémentarités ;
- Être un espace de partage favorisant la rencontre d’activités qui s’apportent mutuellement et la cohabitation de talents confirmés et émergents ;
- Être un lieu de rénovation écologique et de production énergétique ;
- Être un lieu d’intelligence collective, où création et fabrication œuvrent ensemble.
Objectifs du projet : - Créer un lieu d’interaction, de passage, de formation et de partage
- Lier conception et fabrication au cœur d’un même lieu
- Concrétiser des projets individuels et former de nouveaux projets collectifs
- Faire tourner, de nouveau, l’économie locale
Difficultés rencontrées : - Trouver une forme juridique pour porter leur projet n’a pas été facile
- Investir et rénover prend du temps et de l’argent mais ce n’est pas un véritable frein
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Une administration collégiale définissant les règles d’usage des espaces et réunis en « groupes projets »
- Différents espaces : L’Alambiquée réunissant la cantine, le café associatif et la boulangerie, le groupe bois/acier, le groupe terre/céramique, le groupe des atelier de la main, Potentiel Jeunes avec Ecolodève, l’entreprise NKD Puzzle Box, fabricants de jeux de l’esprit, un espace culturel polyvalent et permanent, une salle dédiée à des cours autour de pratiques corporelles en location et en partage, un espace de coworking en location et en partage
- Organisation événements et de journées découvertes
Perspectives envisagées : - Pérenniser cette dynamique d’ouverture et de partage
- Continuer de rénover le bâtiment et d’accueillir de nouveaux porteurs de projet
- Le passage de l’atelier Potentiel Jeunes en SCIC
ladistillerie_la-distillerie-logo.jpg
Autres partenaires : - La Recyclerie - Les réseaux des adhérents (nombreux et riches en diversité)
Liens web vers le projet : http://la-distillerie.org
Code postal : 34700
Ville : Lodève
Commentaires : La revue Transrural initiatives, n°470, sept-oct 2018 : « La Distillerie, un creuset d’activités en construction » par Fabrice Bugnot
LaDistillerie (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 18:43, mise à jour le 28.05.2020 à 18:43.

La Ferme des Echos Logiques

Texte d'accroche : La Ferme des Echos Logiques vous offre une tout autre vision de l’agriculture
Personne(s) à contacter : Kévin
05 31 17 91 76
fermedesechoslogiques@outlook.fr
Thématiques : Agriculture, Environnement, Transitions
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2015
Résumé du projet : Les fondateurs avaient pour objet de créer un lieu où l’agroécologie, l’électroculture, la permaculture et les autres techniques naturelles y sont développés pour produire une alimentation saine, riche et durable. Le fruitier fait aussi partie de la base du projet car cette agriculture part de l’observation de la nature et s’inspire de la forêt pour reconstruire des écosystèmes durables et autonomes. La plantation de petites fruitiers s’est alors faite de prime abord avec des haies en bordures de parcelles pour générer encore plus de biodiversité. Suivre le calendrier biodynamique a également été souhaité pour organiser les plantations et les récoltes.

Au sein de cette micro-ferme, différentes entités ont été créées. On retrouve d’un côté les cultures, d’un autre l’élevage d’alpagas mais aussi de l’accueil en chambre d’hôtes et des jardins partagés gérés par l’association pour initier les gens à la permaculture et à l’agriculture naturelle. A la ferme des Echos Logiques, on apprend, on expérimente, on produit, on vend en magasin, sur les marchés et à la ferme et on partage les résultats, les apprentissages et les savoir-faire.
Objectifs du projet : - Aller au plus proche de la nature avec des techniques anciennes et naturelles
- Apprendre ces techniques, les expérimenter et les transmettre
- Partager les expériences et la richesse acquise
- Produire des produits sains pour soi et pour les autres
Difficultés rencontrées : - Installer l’irrigation, les tunnels, défricher, etc. lors de l’installation
- Obtenir le prêt agricole
- Remettre les prairies en état
- Faire face aux maladies et aux conditions climatiques parfois extrêmes
- Faire l’administrative et les rapports avec la MSA
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 1 400 m² de culture permettant de faire deux marchés par semaine quasiment toute l’année
- 1 500 m² de myrtille
- 300 m² de tunnel
- 40 m² de pépinière de 40 m²
- 7 ha de forêts
- Quelques hectares pour les animaux
- Partages d’expériences avec les jardins partagés et en recevant des stagiaires en maraîchage bio
Perspectives envisagées : - Créer une épicerie participative pour et avec les producteurs locaux à Bagnères-de-Bigorre
- Continuer les jardins partagés même s’ils ne sont pas reconnus par les organismes d’Etat
Publics concernés : Tout le monde
lafermedesechoslogiques_les-echos-logiques.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Confeader65, Nature & Progrès et d'autres (à voir sur le site)
Liens web vers le projet : https://www.fermedesechoslogiques.com
Adresse du projet : Darré Peyrahitte
Code postal : 65 200
Ville : Lies
LaFermeDesEchosLogiques (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 09:25, mise à jour le 06.06.2019 à 09:25.

La SCIC Sapie

Texte d'accroche : La coopérative Sapie renoue avec la formule originale d’accompagnement des entreprises
Structure(s) porteuse(s) : SCOP, SCIC
Personne(s) à contacter : Emmanuelle Benson / Florence Tholly
emma.benson@sapie.coop / florence.tholly@sapie.coop
06 48 25 79 63 /04 68 74 73 30
Thématiques : Économie, Services, Transitions
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : Implantée depuis plus de 25 ans dans la Haute Vallée de l’Aude, SAPIE est une coopérative d’accompagnement de projets de territoire qui s’implique en tant qu’acteur de terrain. La SCIC SAPIE réunit plus d’une cinquantaine de sociétaires (des entreprises, des habitants, des usagers, des salariés). Expérimentant en interne des concepts, outils, dispositifs bien souvent originaux notamment en 2001 la première CAE de l’Aude, couvrant l’ouest du département.

Le projet de SAPIE s’inscrit dans la coopération (partage des idées, respect, égalité de statut entre nous, mutualisation de compétences…). Ils pensent qu’en ajoutant les compétences et les regards, leurs pratiques et leurs capacités d’action se trouvent enrichies et renforcées. SAPIE ne cherche pas à protéger ses idées et ses concepts car elle a la conviction que le partage d’informations permet de faire avancer les projets au bénéfice de tous.

Aujourd’hui, la coopérative SAPIE renoue avec cette formule originale d’accompagnement des entreprises. En tant que structure polymorphe, SAPIE peut encore se réinventer d’ici quelques temps et explorer de nouveaux modèles.
Objectifs du projet : - Déployer une pratique du développement local acquise au fil des expériences, et au départ dans le militantisme associatif et syndical
- Accueillir des porteurs de projet autonomes au sein d’une dynamique entrepreneuriale partagée
Difficultés rencontrées : - Bail précaire car l’État veut vendre les locaux
- Fragilité financière, long délais de paiements pour les financements publics
- Structure très légère avec un niveau de salaire pas très haut
- Modèle économique trop dépendant des financements publics
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Une stabilité après tous les remous que la coopérative a essuyés depuis sa création
- La création d’une dynamique de tiers lieu au sein des locaux
- SAPIE est une ruche, un fourmillement de projets
- Un retentissement pas seulement départemental
Perspectives envisagées : - Trouver de nouveaux locaux en location en assurant un partenariat de long terme avec une collectivité locale
- Conforter le développement de la coop sur Carcassonne, Narbonne, Lézignan, Castelnaudary et Salles sur l’Hers à travers des lieux propices à la rencontre et au faire ensemble : construire des partenariats avec d’autres lieux s’inscrivant dans des logiques d’espaces de collaboration pour que les entrepreneurs puissent se retrouver
- Mettre en place des projets connexes : un projet de développement de la CAE vers l’écoconstruction, un espace de vie sociale au sein du tiers lieu, etc.
Périmètre d'action : La Vallée de l'Aude, l'ensemble du département de l'Aude, voire plus
lascicsapie_thelogo_sapie.png
Télécharger le fichier : LaScicSapie_fichierAction_scic-sapie.pdf
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Le Commissariat à l'aménagement des Pyrénées, AG2R La Mondiale, Trois points eva, la Fondation AFNIC
Liens web vers le projet : http://sapie.coop
Adresse du projet : 7 rue du Cougaing
Code postal : 11 300
Ville : Limoux
LaScicSapie (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 10:01, mise à jour le 06.06.2019 à 10:01.

La Sonnante

Texte d'accroche : La Sonnante, monnaie locale complémentaire des Hautes-Pyrénées
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Monique Sanciaud
06 79 67 72 41
contact@lasonnante.fr
Thématiques : Agriculture, Économie, Environnement, Transitions
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2011
Résumé du projet : La monnaie locale La Sonnante a été créée par des citoyens sensibles aux conséquences de leurs choix sur la planète et sur l’économie locale. Sa mise en place répond à quatre valeurs éthiques :

- Une monnaie solidaire : créatrice de liens au sein de la collectivité, elle rapproche utilisateurs et producteurs autour de valeurs communes
- Une monnaie du terroir : outil d’accélération des échanges de proximité, elle relocalise et vivifie l’économie en favorisant les producteurs locaux et les circuits-courts
- Une monnaie vertueuse : Dédiée exclusivement à l’économie réelle et gérée par les citoyens, elle exclut la spéculation et responsabilise l’utilisateur
- Une monnaie respectueuse de l’environnement : Attentive à l’impact sur l’environnement des transactions qu’elle permet, elle incite à une prise en compte de l’empreinte écologique de nos activités.

Les adhérents de l’association peuvent changer leurs euros contre des sonnantes et peuvent les dépenser chez les prestaires accepteurs eux-mêmes engagés dans les valeurs de la Sonnante. Ils peuvent utiliser les sonnantes reçues pour payer leurs fournisseurs, sous certaines conditions leurs salariés ou se rémunérer eux-mêmes. Ils peuvent également les reconvertir en euro auprès de l’association.
Objectifs du projet : - Relocaliser l’économie
- Créer des liens
- Favoriser les comportements écologiques
- Court-circuiter l’économie « casino »
Difficultés rencontrées : - Financières : pas de soutien des collectivités
- Humaines : peu de gens veulent s’impliquer « physiquement » et bénévolement pour porter la monnaie
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 16 000 sonnantes en circulation
- Des relations avec le mouvement des monnaies locales complémentaires citoyennes (MNCC)
- Plus de 400 utilisateurs et prestataires
Perspectives envisagées : - Pérenniser la monnaie locale
- Stabiliser la trésorerie pour développer de nouveau des actions comme Récup’action
Périmètre d'action : Le département des Hautes-Pyrénées
Publics concernés : Tout le monde
lasonnante_macaron-la-sonnante.png
Télécharger le fichier : LaSonnante_fichierAction_la-sonnante.pdf
Autres partenaires : La Nef, le réseau des Monnaies Locales Complémentaires Citoyennes, le Pôle ESS Bigorre
Liens web vers le projet : http://www.lasonnante.fr
Code postal : 65 300
Ville : Lannemezan
LaSonnante (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 09:46, mise à jour le 06.06.2019 à 09:46.

La boutique école

Texte d'accroche : L’expérience d’une boutique école éphémère à Graulhet
Structure(s) porteuse(s) : Commune
Personne(s) à contacter : Marie-Laure Ricard Goguery
marie-laure.ricard-goguery@ted.fr
Autres thématiques : ESS, insertion
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2018
Résumé du projet : La boutique école a été créée pour permettre à des personnes en situation de fragilité dans les quartiers prioritaires de tester leur projet d’activités, de se lancer dans l’aventure de l’autoentrepreneuriat. Pour se faire, ce projet a été bâti au carrefour de ce qui n’existait pas c’est-à-dire que le service politique de la ville a été cherché des partenaires qui n’avaient pas l’habitude de travailler avec un tel public ou de s’engager dans une telle démarche comme l’Unité Départementale du Tarn ou la coopérative d’activité Régate qui a accepté d’être juste un portage social et financier et non un accompagnateur.
Le projet avait pour but de permettre une mise en situation professionnelle avec à la fois de la formation à la création de commerces et un accompagnement de la personne sur les difficultés quotidiennes rencontrées.
Objectifs du projet : - Offrir un cadre propice aux personnes fragiles pour qu’elles développent leur projet
- Accompagner les personnes et leur projet
- Valoriser les savoir-faire et créer les conditions favorables au lancement des personnes fragiles dans leur projet
Difficultés rencontrées : - Trouver la bonne adéquation entre les partenaires pour avoir un accompagnement en adéquation avec les moyens
- Convaincre les partenaires de travailler avec ce public très fragile des quartiers prioritaires
- Repérer les personnes porteuses d’initiatives car souvent personnes fragiles qui n’osent pas se faire remarquer
- Être en capacité d’accompagner et la personne et le projet
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Acquisition d’expérience et de confiance en soi
- Installation dans le lieu de la boutique d’une boutique de créateurs
- Parmi les six, quatre se sont lancées dans l’aventure de l’autoentrepreneuriat, une a intégré la boutique de créateur en y faisant du dépôt vente et des permanences et la dernière, jeune, se laisse le temps de perfectionner son projet, de grandir avant de se lancer seule.
Perspectives envisagées : - Repartir dans un nouveau projet autour de la restauration collective même si pour l’instant ça bloque car les personnes intéressées ne parlent pas français et qu’il reste quelques questions réglementaires à lever
Périmètre d'action : Graulhet
laboutiqueecole_la-boutique-ecole-mairie-de-grauhlet.png
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : - Agglomération Graulhet - CCI du Tarn - Unité départementale du Tarn Direccte Occitanie - Pépinière d’entreprises de Graulhet - ADEFPAT
Code postal : 81300
Ville : Graulhet
LaBoutiqueEcole (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 18:35, mise à jour le 28.05.2020 à 18:35.

La maison des projets

Texte d'accroche : La maison des projets, un outil de participation citoyenne
Structure(s) porteuse(s) : Commune
Personne(s) à contacter : Indiquer nom, tel et/ou mail
Thématiques : Démocratie participative, Services
Autres thématiques : Vivre ensemble
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2016
Résumé du projet : Au début, la Maison des projets a été pour accueillir tous les habitants qui souhaitent se renseigner sur « Lavelanet 2050 » et les projets futurs de la ville. Elle devait également être un lieu vivant de la concertation où chacun est invité à venir contribuer directement sur le projet urbain « Lavelanet 2050 », en cours d’élaboration. Mais avec le temps, la Maison des projets a également eu vocation à soutenir, valoriser et favoriser les initiatives citoyennes. Cet espace convivial et informatif encourage les habitants motivés, impliqués pour leur ville ; des Lavelanétiens désireux de renforcer le lien social et d’améliorer leur cadre de vie.
Objectifs du projet : - Redynamiser le centre-bourg
- Répondre efficacement aux besoins réels des habitants
- Permettre aux habitants de s’exprimer et de s’investir dans des projets coconstruits
- Créer un véritable outil de concertation
Difficultés rencontrées : - Convaincre les acteurs de l’utilité et l’intérêt de la concertation
- Travailler de manière transversal avec les services de la municipalité plutôt sectoriels et les élus
- Faire face à la méfiance des élus vis-à-vis des « nouvelles » missions de la Maison des projets
- Travailler avec un manque de moyens humains, financiers et techniques
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Différentes journées citoyennes autour de thématiques différentes
- Un intérêt croissant de la part des élus et une certaine reconnaissance de l’intérêt de la participation des habitants
- Une participation croissante des habitants aux projets de la ville et pour la ville
- La création d’un collectif d’habitant pour permettre le développement de la participation dans les quartiers
Perspectives envisagées : - Continuer l’animation de la Maison des projets avec le collectif d’habitants
- Lancer le projet d’aménagement sur un des quartiers de la commune suite à la démarche menée par les habitants autour de la dégradation des quartiers
- Travailler avec une étudiante de l’école d’architecture pour effectuer des travaux sur l’ancien site de la maison de retraite
- Effectuer la concertation sur l’étude de mobilité, sujet crucial de « Lavelanet 2050 »
Périmètre d'action : La commune de Lavelanet
Publics concernés : Tout le monde
Adresse du projet : 11 rue de Verdun
Code postal : 09 300
Ville : Lavelanet
LaMaisonDesProjets (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 09:34, mise à jour le 06.06.2019 à 09:34.

Le Belvédère du Rayon Vert

Texte d'accroche : Jean-Charles Sin pérennise l’activité du Belvédère du Rayon Vert
Structure(s) porteuse(s) : Association, SCIC
Autres structures : Jean-Charles Sin (particulier)
Personne(s) à contacter : lebelvederedurayonvert@gmail.com
06 08 31 17 79
Thématiques : Culture
Autres thématiques : patrimoine
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : Première construction en béton armé au monde, l’hôtel du Belvédère a été construit par l’architecte Léon Baille entre 1928 et 1932 à la demande de Jean Baptiste Deleon. Ce dernier tenait le buffet de la gare de Cerbère et servait de nombreux voyageurs devant effectuer un changement de train et attendre, parfois durant trois jours, l’obtention d’un visa pour entrer en Espagne. L’idée de créer un lieu pour les capter est née de ce constat.
Son architecture unique s’est inspirée des paquebots de l’époque. Léon Baille avait pensé à tout pour satisfaire les passagers de ce bateau immobile : restaurant, casino, salle de bal et de spectacle, court de tennis sur le toit-terrasse… De nombreux artistes se sont produits dans la salle de spectacles tels que Maurice Chevalier ou ont fréquenté ce lieu tels que Michèle Morgan ou encore Bourvil. L’activité économique de l’établissement ne s’est jamais arrêtée complètement et a perduré tout au long du 20ème siècle.
Le propriétaire actuel, Jean Charles Sin, arrière-petit-fils de Jean Baptiste Deléon, a souhaité sauver ce lieu et le réanimer suite au décès du dernier héritier. En le rachetant, il se donne l’objectif d’achever l’œuvre de son arrière-grand-père et de continuer à faire vivre ce lieu. Ainsi, les chambres ont été transformées en appartements, des séminaires et des événements privés sont organisés au sein du bateau et plusieurs événements culturels ont lieu chaque année comme des rencontres cinématographiques, des stages de tango, flamenco et danses orientales et enfin des expositions de peinture, sculpture et photographie. Des séances de cinéma sont également projetées toute l’année et en été et des soirées à thèmes ont lieu. La restauration progressive du bâtiment permet et permettra de raviver l’âme de « ce monument unique, patrimoine architectural du département, symbole de la prospérité passée de la ville de Cerbère. ». Jean-Charles Sin pense que « l’établissement participera à coup sûr, au renouveau de ce village » et en faire un point d’arrêt et non seulement de passage.
Objectifs du projet : - Pérenniser l’activité du lieu et son histoire
- Reprendre l’œuvre non terminée de son arrière-grand-père pour la terminer et faire vivre ce lieu
Difficultés rencontrées : - Pas réellement de financements par les collectivités mais fonds propres importants
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Un panel de services (Locations, événements privés, séminaires et une programmation culturelle)
- La restauration du bâtiment (peinture extérieure, remplacement des balcons, etc.)
- 5 500 visiteurs du lieu
- Une clientèle variée et à différentes époques de l’année
- Un lieu monumentalement connu
Perspectives envisagées : - Réaménager la terrasse de 1 200m² pour y faire des spectacles, une piscine et un restaurant
- Réaménager la bibliothèque avec une collection de livres reliés en cuir
- Pérenniser l’activité du lieu en entreprenant des rénovations au fur et à mesure
Périmètre d'action : Cerbère
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Les services de la ville - Des acteurs culturels
Code postal : 66290
Ville : Cerbère
LeBelvedereDuRayonVert (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 19:01, mise à jour le 28.05.2020 à 19:01.

Le Nouveau Monde

Texte d'accroche : Des espaces d’échanges et de dialogue avec l’association Le Nouveau Monde
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Franck
nouveaumonde34@ifee.fr
Autres thématiques : Alternative, Lien social, politique, citoyenneté
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2018
Résumé du projet : L’association Nouveau Monde est un mouvement de convergence qui propose des espaces d’échanges afin de favoriser l’action citoyenne et créer ensemble des futurs souhaitables. Pour cela, ils informent sur les alternatives locales, favorisent le dialogue citoyen au-delà des clivages et tentent de se réapproprier l’espace public via diverses actions.
L’équipe du Nouveau Monde propose des ateliers de rencontres, des animations de projection-débats, des apéros citoyens appelés Apeyrou, des collages de citations inspirantes, entre autres choses. Ils participent à beaucoup d’évènements sur lesquels une dynamique de réseautage « nouveau modèle » se crée et évolue.
Leur démarche se veut inclusive, non-violente et axée sur la proposition plutôt que la critique. Leur crédo : « On ne change jamais les choses en combattant la réalité existante. Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rendra inutile l’ancien. » inspiré par Buckminster Fuller.
Objectifs du projet : - Favoriser l’action citoyenne
- Promouvoir les alternatives concrètes et locales
- Créer ensemble des futurs souhaitables
Difficultés rencontrées : - Vivre sans subvention même s’il s’agit d’une difficulté choisie
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Une dizaine de membres actifs et à peu près un millier de sympathisants
- Des évènements avec l’intervention d’acteurs tel qu’Edgar Morin lors de projection-débat, Juan Branco ou encore Pablo Servigne.
- Des actions : Les Apeyrou, la semaine sans smartphone, la semaine état du monde et perspectives (collapsologie), les agoras, etc.
Perspectives envisagées : - Créer et participer à une véritable dynamique de réseau autour d’alternatives locales et d’actions concrètes
- Participation à l’évènement Perm’ACTE, évènement rencontre permaculture en Occitanie et d’autres, communiqués sur leur site
- Rester présent sur l’espace public et lors de manifestations/évènements en lien avec leur valeur pour continuer de promouvoir un nouveau monde
Périmètre d'action : Montpellier
lenouveaumonde_nouveau-monde-logo.jpg
Autres partenaires : Alternatiba - RD’Evolution - Inform’action
Liens web vers le projet : http://asso-nouveau-monde.fr
Code postal : 34000
Ville : Montpellier
LeNouveauMonde (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 16:47, mise à jour le 29.05.2020 à 16:53.

Le PTCE Les Ateliers

Structure(s) porteuse(s) : SCIC
Personne(s) à contacter : Pierre Gout
Thématiques : Économie, Services
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2011
Résumé du projet : La SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) Les Ateliers s’est donné deux objectifs : fédérer les structures de l’ESS et de l’économie durable du territoire et favoriser leur développement ainsi que créer de nouvelles activités et de nouveaux emplois répondant aux besoins peu couverts sur le territoire. Elle gère l’animation du lieu, l’évènementiel, l’accompagnement et la recyclerie, entre autres.

Le Pôle Les Ateliers est un espace ouvert qui favorise de nouveaux modes d’organisation du travail et encourage des stratégies de coopérations et de mutualisations au service de projets économiques du territoire. Il est à la fois un terrain d’entrepreneuriat, un lieu d’innovation et de recherche en faveur du développement local durable.

Le bâtiment accueillant les activités a été rénovée par Etic et co-financé avec la Caisse des Dépôts et l’appui de trois banques Crédit Coopératif, la Nef et Triodos. Il se scinde en deux parties :
- La première possède deux étages ouverts au public avec des commerces, un restaurant, des activités de bien-être, les évènements, etc. et deux étages accueillant des bureaux et un espace de coworking ouverts aux associations, aux coopératives mais aussi aux indépendants. Etic est propriétaire.
- La seconde appartient à la SCIC et accueille un atelier-ressourcerie qui a par ailleurs équipé le pôle grâce à un partenariat avec Etic.

La mixité des acteurs et la mise en valeur de productions locales sont les deux axes forts portés par le PTCE.
Objectifs du projet : - Créer un lieu commun pour réunir ces acteurs et coopérer autour de valeurs communes
- Favoriser et impulser le développement d’initiatives économiques au service des enjeux sociaux et environnementaux du territoire
Difficultés rencontrées : - Un modèle économique peu évident à stabiliser notamment au niveau du financement de l’animation, indispensable mais difficile à financer
- Peu de contacts avec les élus et l’agglomération de Castres
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Une grande mixité au sein du lieu et entre les différents types d’acteurs sociétaires
- Presque une cinquantaine d’associés avec une dizaine de salariés et des partenaires extérieurs
- La création d’une dynamique de réseau et de coopération avec par exemple les résidents travaillant dans la communication ont créé une marque Les ateliers de la communication tout en restant indépendant
- Un accompagnement de projet sur Rodez : le projet de tiers-lieu Station A avec Synae et Etic
Perspectives envisagées : - Redévelopper la recyclerie en ouvrant par exemple une formation et d’autres ateliers
- Créer une salle d’escalade dans cette même partie du tiers-lieu
Autres partenaires : Ethic, Caisse des Dépôts, Crédit Coopératif, la Nef, Triodos
Liens web vers le projet : https://les-ateliers.co/
Adresse du projet : 22, rue Mérigonde
Code postal : 81 100
Ville : Castres
LePtceLesAteliers2 (Initiative)
créée le 04.06.2019 à 15:49, mise à jour le 04.06.2019 à 15:53.

Le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) Figeacteurs

Texte d'accroche : Figeacteurs s’inscrit dans la dynamique de l’ancien Pays de Figeac
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Méryl Parisse
meryl.parisse@figeacteur.fr
05 82 92 98 38
Thématiques : Économie
Autres thématiques : ESS, développement économique et social durable
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2015
Résumé du projet : Le PTCE Figeacteurs a pour objet de créer et soutenir des projets contribuant à l’attractivité du territoire avec une approche mutualisée c’est-à-dire en développant collectivement de nouvelles activités utiles et porteuses de sens. Soucieux des problématiques actuelles, les acteurs du PTCE se basent sur l’idée qu’ensemble, ils sont légitimes pour répondre aux enjeux de l’attractivité du territoire.
Figeacteurs est à la fois un incubateur de projets mutualisés, un acteur de la mise en réseau et propose une ingénierie d’accompagnement efficace. Tous les projets naissant viennent des acteurs économiques et sociaux du PTCE. Parmi eux différents types d’acteurs sont identifiés : entreprises de l’économie classique et de l’économie sociale et solidaire, salariés, citoyens, collectivités locales, enseignement supérieur et associations entre autres. Le PTCE donne alors naissance à des projets et des initiatives ascendantes et innovantes qui œuvrent pour répondre à des besoins souvent d’intérêt général.
Objectifs du projet : - Favoriser l’émergence de projets en lien avec les besoins des citoyens et l’économie du territoire
- Faire du territoire figeacois un territoire vivant attractif et solidaire
- Coopérer pour la gestion du bien commun en ayant une approche de développement local durable mutualisé
Difficultés rencontrées : - Pérenniser l’ingénierie
- Pallier le manque d’investissement des collectivités
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Divers projets créateurs d’emplois et de biens communs à retrouver sur leur site telle que la crèche interentreprises ou la conciergerie A la Rescouss’
- Agrément ESUS (Entreprise solidaire d’utilité sociale)
- Vecteur de rassemblement pour des acteurs divers
Perspectives envisagées : - La question des « bébés figeacteurs » : que fait-on des associations ou autres structures qui émanent des projets du PTCE ?
- Ouverture des locaux au public avec des espaces de coworking, des salles de réunions, etc.
Périmètre d'action : Figeac et actions sur un périmètre élastique se rapprochant de celui du bassin de vie figeacois dans le Lot
lepoleterritorialdecooperationeconomique_figeacteurs-logo.png
Autres partenaires : Le labo de l’ESS - Mouves - ADEFPAT - Start-up de territoire - INRA - Les structures membres
Liens web vers le projet : https://www.figeacteurs.fr
Code postal : 46100
Ville : Figeac
LePoleTerritorialDeCooperationEconomique (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 18:05, mise à jour le 28.05.2020 à 18:05.

Le Spot

Texte d'accroche : Le Spot, un lieu hybride et alternatif au cœur de Nîmes
Structure(s) porteuse(s) : Association, SCIC
Personne(s) à contacter : 04 66 36 85 64
lespotlasso@gmail.com
Thématiques : Culture
Autres thématiques : ESS, innovation sociale, tiers-lieu , éducation populaire
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2013
Résumé du projet : « Le Spot » est un lieu associatif de 500 m² au cœur de Nîmes qui a pour but de gérer de manière associative et collaborative les différentes activités inhérentes au lieu. Souhaitant promouvoir et développer les cultures alternatives dans un premier temps, il regroupe aujourd’hui plusieurs domaines d’activités, entrepreneuriale, culturel et social, possède une pépinière de projets, un espace de coworking, une cantine populaire, un bar et une microbrasserie, un skate shop et le berceau d’une dynamique événementielle.
Les locataires sont des travailleurs indépendants de tout horizon : associations culturelles, couturière, paysagiste, peintres, graphistes, micro-brasserie et entreprises œuvrant dans les énergies renouvelables. Ils mutualisent leurs besoins et compétences dans un esprit d’entraide.
Les créateurs du Spot aiment le décrire comme un « lieu hybride et alternatif, pépinière de projets et vivier de compétences ». Le rez-de-chaussée est dédié à des expositions in-situ (murs, sol et plafond exploitables par les artistes). On y trouve également une salle de concert (capacité 150 places), servant également de salle multi-activités (réunion, conférence, atelier, théâtre, vidéo-projection, loto…). Une boutique d’artistes, un bar et une cuisine viennent compléter palette d’offres « du bas ». A l’étage, entourant le patio, se trouvent des bureaux et ateliers partagés permettant de développer leur éthique à propos de l’économie sociale et solidaire.
Objectifs du projet : - Avoir une liberté d’actions en tant qu’indépendants pour monter des projets
- Promouvoir et développer les cultures alternatives
Difficultés rencontrées : - Trouver un équilibre entre les moyens financiers dont ils disposent et leurs envies
- Dépasser les freins administratifs
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 85 sociétaires
- Deux lieux hyperactifs et reconnus
- Une coopération et du partenariat avec les acteurs culturels de la ville mais aussi avec d’autres structures
- Identifié par les habitants reconnaissants du dynamisme qu’ils ont créé et qu’ils maintiennent dans les quartiers politiques de la ville où ils sont installés
Perspectives envisagées : - Professionnaliser ce qu’ils font en étant créateurs d’emplois sur le territoire, en faisant plus de prestations, de décorations, d’animations, de gestion de locations des lieux, etc.
- Accompagner et créer une ingénierie de projets
- Aller avec la SCIC vers le développement et la gestion de tiers lieux, la dynamisation du territoire et l’urbanisation transitoire
lespot_le-spot-logo.jpg
Télécharger le fichier : LeSpot_fichierAction_le-spot.pdf
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Des associations partenaires
Liens web vers le projet : https://lespotnimes.com/
Code postal : 30000
Ville : Nîmes
LeSpot (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 19:52, mise à jour le 28.05.2020 à 19:52.

Les Etats généraux de l'alimentation et de l'agriculture durable

Texte d'accroche : Le CODEV Pays Cœur d’Hérault lance les Etats généraux de l'alimentation
Personne(s) à contacter : Laurent Castanier
laurent.castanier@wanadoo.fr
Thématiques : Agriculture, Démocratie participative, Économie, Environnement, Transitions
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2018
Résumé du projet : Le CODEV a souhaité organiser une grande concertation entre les acteurs du territoire, pour construire une vision partagée du système alimentaire local. Les Etats Généraux de l’Alimentation et de l’agriculture durable répondent à cette ambition et sont en lien avec la saisie du SCoT par le CODEV. Pour cela, le CODEV a organisé la concertation en différentes étapes :

- Janvier/février 2019 : ont eu lieu des rendez-vous citoyens, des réunions par territoires et deux travaux étudiants sur le système alimentaire local, le premier porté sur la Vallée de l’Hérault et a été réalisé par les étudiants du Master II Espaces Ruraux et Développement Local de l’Université Paul Valéry et le second sur le Clermontais et Lodévois Larzac par les étudiants de SUPAGRO option Territoires Ressources : Politiques Publiques et Acteurs (TERPPA)
- Mars/avril 2019 : vont avoir lieu cinq ateliers de travail par type d’acteurs : citoyens/association, producteurs du Sud, producteurs du Nord, élus et enfin transformateurs/commercialisation pour faire émerger des pistes, des projets à soutenir, etc.
- Juin 2019 : Trois restitutions découleront de ces ateliers à destination de chaque communauté de communes
- Octobre 2019 : finalisation par la journée des Etats Généraux
- Décembre 2019 : publication des propositions et rendu public
Objectifs du projet : - Valoriser le circuit et le(s) système(s) alimentaire(s) local(aux) présent(s) sur le territoire
- Relocaliser l’alimentation sur le territoire dans le sens d’une agriculture durable et respectueuse de l’environnement
- Faire valoir le potentiel social de ce circuit grâce à l’animation de manifestations faisant participer les citoyens
- Amener les collectivités territoriales à s’impliquer sur ce sujet
Difficultés rencontrées : - Amener la proposition des Etats Généraux
- Satisfaire tout le monde : dissensus entre lobby viticole et agriculture diversifiée
- Joindre les différents intérêts du territoire
Résultats souhaités et/ou obtenus : Résultats obtenus :
- La première étape de concertation a impliqué plus de 240 personnes et s’est traduite par des rencontres conviviales animées par l’association Pic’Assiette pour connecter les idées des habitants et des acteurs de l’alimentation
- Deux travaux étudiants sur le potentiel social d’un système alimentaire local en Pays Cœur d’Hérault qui leur a permis de mieux connaitre les potentiels et les freins du territoire en apportant une analyse critique et en proposant quelques pistes d’amélioration
- Une mobilisation citoyenne

Résultats attendus :
- Des propositions ressorties des ateliers de travail par types d’acteurs
- La mise en place de propositions (circuits courts, restauration collective, …)
- Une mobilisation pérenne autour de ces problématiques
Périmètre d'action : Le Pays Coeur d'Hérault
Publics concernés : Tout le monde
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Fondation de France, Collectif des Garrigues, Terre de Liens, entre autres
Adresse du projet : 18 avenue Raymond Lacombe
Code postal : 34 800
Ville : Clermont-l'Hérault
LesEtatsGenerauxDeLAlimentationEtDeLAg (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 09:52, mise à jour le 06.06.2019 à 09:52.

Les Imaginations Fertiles

Texte d'accroche : Un pôle inspirant de coopération et d’expérimentation pour des projets engagés et innovants
Structure(s) porteuse(s) : SCIC
Personne(s) à contacter : 05 61 40 92 16
contact@imaginationsfertiles.fr
Autres thématiques : Tiers-lieu, ESS, innovation sociale, artisanat
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2011
Résumé du projet : Imagination Fertiles est un pôle inspirant de coopération et d’expérimentation pour des projets engagés et innovants. C’est un espace partagé, une animation collaborative et une diversité de compétences permettant à des entreprises, à des entrepreneurs et à des créateurs de travailler, innover et co-produire autrement. On peut décrire IF en trois grands axes.

- « Un lieu partagé pour booster vos projets »
IF propose une salle de coworking, des locations de salles et des ateliers partagés entre créateurs et artisans afin de valoriser des savoir-faire locaux. L’animation collaborative du lieu permet de développer des collaborations et des relations enrichissantes. Cette animation peut être illustrée par les « Pauses Déj du Mardi » dédiée à la découverte des projets des un et des autres.

- L’axe « Innovation sociale & co-design
Les IF proposent des outils de design pour accompagner les porteurs de projets, les start-up, les entreprises ou encore les collectivités dans leur projet de développement. Les formateurs et les designers d’IF ont créé une Boîte à Outils Design et interviennent pour concevoir et développer des services et produits innovants à partir des besoins des usagers. IF a également mis en place une méthode itérative d’analyse orientée usages (MIAOU) qui associe les sociologues de SCOOL, les designers des IF et les maker d’Artilect Pro. Ils coconçoivent des solutions à partir des besoins et idées exprimés par les usagers autour de divers sujets. En 2015-2016, la méthode MIAOU a commencé sur le vieillissement. La recherche-action est au cœur de cet axe.

- Le PTCE
La labellisation PTCE en 2014 a permis aux IF de mettre en place toute l’animation, d’animer le réseau d’artisans et de lancer les différentes plateformes de projets en coopération avec les acteurs résidents. Par exemple, ils ont pu lancer le projet Co-Fabrik, programme permettant de faire découvrir des métiers créatifs aux jeunes et d’ouvrir de nouvelles portes vers les métiers du numérique, de l’artisanat et de l’ESS.
Objectifs du projet : Avoir un lieu professionnel de mutualisation qui puisse faire émerger des coopérations, des synergies pour les acteurs de l’innovation sociale, du DD, de la créativité et de l’artisanat
Difficultés rencontrées : - Trouver un lieu en centre-ville quand on a peu de moyens mais heureusement soutien de la collectivité
- Trouver des financements pour financer l’ingénierie de projets et l’ingénierie humaine pour faire l’animation de ce lieu mais heureusement le PTCE a permis de financer cela
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 29 postes de travail et une quinzaine de structures permanentes avec une convention de prestations de services pour des postes de travail
- Une soixantaine de nomades dans l’année avec à la carte soit dix demi-journée, soit dix journées entières ou soit au mois mais sans de postes fixes
- 56 000 euros de capital sociale et 50 sociétaires (entreprises du territoire, personnes physiques et partenaires du projet)
- De nombreux projets réalisés et accompagnés et la création d’importantes synergies
Perspectives envisagées : - Un nouveau projet à destination des jeunes décrocheurs, le projet DECLIC : remettre ces jeunes dans une dynamique professionnelle en leur faisant découvrir les métiers artisanaux par des ateliers de fabrication et l’accompagnement d’artisans
- Le projet de relocalisation des activités et du tiers-lieu à Bellefontaine
lesimaginationsfertiles_imaginations-fertiles-logo.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Toulouse Métropole - Région ; Ça dépend des actions, nouveaux acteurs à chaque fois - Les sociétaires
Code postal : 31000
Ville : Toulouse
LesImaginationsFertiles (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 18:27, mise à jour le 28.05.2020 à 18:27.

L’ail blanc de Lomagne

Texte d'accroche : Saint-Clar souhaite (re) valoriser l’ail blanc de Lomagne
Structure(s) porteuse(s) : Commune
Autres structures : CCI du Gers
Personne(s) à contacter : David Taupiac, maire de Saint-Clar et président du GAL Portes de Gascogne
mairedestclar@orange.fr
Thématiques : Agriculture, Culture, Économie
Autres thématiques : Alimentation, patrimoine
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2018
Résumé du projet : Projet en cours. Pour l’instant, il s’agit de remobiliser les producteurs.
Objectifs du projet : - Assurer la production de l’ail blanc dans la région
- Revaloriser le produit par sa transformation
- Redonner du sens aux manifestations
- Créer un lien fort entre les producteurs et la culture historique de l’ail blanc de Lomagne
- Attirer des touristes, nouveaux habitants et industriels
Difficultés rencontrées : - Faire changer les habitudes et prendre des directives au sein du comité de pilotage
- Remotiver les agriculteurs, à la fois difficultés et conditions de réussite 
- Motiver d’autres agriculteurs en leur donnant d’autres perspectives que la production (cf. le contrat de réciprocité entre Pays Portes de Gascogne et Toulouse Métropole)
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Une remobilisation des producteurs pour la culture de l’ail blanc en même temps qu’un regain d’activités autour des manifestations. L’ail blanc de Lomagne doit redevenir compétitif et doit servir de vitrine attractive pour Saint-Clar et la région.
- La sauvegarde des cultures et histoires autour de l’ail dans le Gers.
lailblancdelomagne_l-ail-blanc-de-lomagne-logo.jpg
Autres partenaires : L’association de défense de l’ail blanc de Lomagne - La maison de l’ail - Des commerçants
Code postal : 32380
Ville : Saint-Clar
LailBlancDeLomagne (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 18:52, mise à jour le 28.05.2020 à 18:52.

Oasis Citadine

Texte d'accroche : L’Oasis Citadine, une ferme permacole et collaborative aux portes de Montpellier
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Sébastien Girault
Mail : sebastien.girault@oasiscitadine.fr
Tél : 06 75 60 90 34
Thématiques : Agriculture, Environnement, Transitions
Autres thématiques : Alimentation, lien social
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2018
Résumé du projet : Oasis Citadine est une ferme collaborative permacole urbaine. Les particuliers viennent jardiner et cultiver eux-mêmes leurs fruits et légumes, entretenir les poules et les vignes tout comme les ruches. Les permanents de l’Oasis Citadine les guident dans leurs cultures, les forment en permaculture et assurent la coordination générale du lieu. Ce projet a la particularité d’être une véritable ferme partagée proposant une formation vivante sur un an en permaculture et offrant une chance de cultiver ses propres produits à ceux qui n’en n’ont pas la possibilité chez eux.
Tout est commun et tout le monde peut y adhérer pour un coût de 40€/mois pendant un an avec à la clé un panier de fruits et légumes par semaine que les adhérents viennent ramassés eux-mêmes, des formations de permaculture, des évènements et des animations autour de la ferme, des activités de bien-être comme le yoga proposées par des adhérents ainsi qu’un bar associatif.
L’équipe technique assure un roulement et des permanences pour accueillir et aider les adhérents tout au long des journées. Un programme des activités est établi pour chaque jour de la semaine. C’est une véritable aventure humaine qui permet à certains de renouer avec la ville et de prendre du temps pour soi dans un monde où tout s’accélère.
Objectifs du projet : - Donner la possibilité à des personnes privées de jardin de cultiver ses propres produits
- Former ceux qui le souhaitent en permaculture
- Sensibiliser à la permaculture et guider les adhérents dans leur culture
- Proposer une bouffée d’air frais en pleine ville
Difficultés rencontrées : - Rester motivés lors de l’émergence du projet et de l’attente d’un terrain
- Accepter la phase de non-rémunération
- Maintenir une équipe solide et ambitieuse autour du projet
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 70 adhérents actifs, une équipe technique de quatre personnes et bientôt un salarié pour une ferme collaborative en plein essor
- Des activités internes (yoga, bar associatif, etc.)
- Des événements organisés comme la coordination des 48h de l’agriculture urbaine de Montpellier
Perspectives envisagées : - Consolider le lieu et pérenniser le développement
- Dupliquer le modèle ailleurs pour aider et inspirer les porteurs de projets en agriculture urbaine
- Créer une franchise pour aider les personnes intéressées à se lancer
- Développer le côté pédagogique mis de côté jusqu’alors pour développer le côté collaboratif
Périmètre d'action : Montpellier
oasiscitadine_l-oasis-citadine-de-flaugergues-logo.png
Partenaires, coopérations : Chercheurs
Autres partenaires : Le Château de Flaugergues - COOPERE 34, réseau d’éducation à l’environnement dans l’Hérault
Liens web vers le projet : https://oasiscitadine.fr
Code postal : 34000
Ville : Montpellier
OasisCitadine (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 16:41, mise à jour le 29.05.2020 à 16:41.

PTCE trois points eva

Texte d'accroche : Le PTCE trois points eva au service du développement local de la Haute-Vallée de l’Aude
Structure(s) porteuse(s) : Association, Collectif informel
Personne(s) à contacter : Julien Peyre
contact@3eva.org
07 88 97 24 85
Thématiques : Économie
Autres thématiques : ESS, développement social
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2015
Résumé du projet : Le projet du PTCE est d’apporter un autre développement sur le territoire en impulsant de nouvelles actions et de nouveaux projets sur le territoire. Pour cela, ils suivent le triptyque Coopération, Transversalité et Neutralité et ont choisi de dérouler le projet selon quatre axes :
- Développer l’entrepreneuriat en milieu rural (nouvelles façons de travailler, d’entreprendre, etc.)
- Développer de nouvelles compétences
- Structurer les filières agricoles et valoriser les ressources locales
- Stimuler la finance collaborative et la monnaie locale
Le projet s’est ensuite élargi à des fins de redynamisation de ce territoire rural comprenant alors toutes sortes de projet agissant pour le bien commun et répondant aux besoins existants.
Objectifs du projet : - Apporter un autre développement sur le territoire
- Impulser de nouvelles actions et de nouveaux projet sur le territoire
- Pallier le manque de mise en réseau
Difficultés rencontrées : Absence de partenariat avec les collectivités locales leur permettraient d’aller plus loin.
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Deux salariés qui accompagnent les actions, assurent l’animation de la transversalité et de la coopération, dont un coordonne l’ensemble des projets et activités émanant du PTCE
- Des projets : la création de la filière viande locale qui donne aujourd’hui naissance à une association spécifique, le bus numérique, les chantiers d’insertion qui ont fait émerger huit emplois
- Émergence d’un savoir-faire ensemble, de l’ambition et de l’intelligence territoriale.
Perspectives envisagées : Question de la pérennité du PTCE car il n’a forcément vocation à durer et si en 2019, il n’y a pas de projets en perspective, il se peut qu’il disparaisse.
Périmètre d'action : PETR Vallée de l’Aude
ptcetroispointseva_tois-points-eva-logo.png
Autres partenaires : Les structures parties prenantes
Liens web vers le projet : https://www.mavallee.co
Code postal : 11300
Ville : Limoux
PtceTroisPointsEva (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 17:55, mise à jour le 29.05.2020 à 17:55.

Programme "S'engager dans l'après COP21"

Texte d'accroche : Expérimentation de la communication engageante dans des lieux de vie ou de travail
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Boris Landsberger-Isaac
directeur de l'URCPIE Occitanie
Thématiques : Environnement, Transitions
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2016
Résumé du projet : De 2016 à 2018, les CPIE de la région ex MP ont choisi d’aller vers de nouveaux publics – celui des salariés d’entreprises et des résidents d’habitat collectif – avec une nouvelle méthode : la communication engageante. Avec l’appui d’un doctorant en psychologie sociale, ce programme visait à rendre les individus – sur leur lieu de travail ou de vie - acteurs du changement par la réalisation de défis collectifs et l’adoption d’éco-gestes en matière d’énergie, de déplacements, de consommation…
Objectifs du projet : Ce projet visait à engager l’individu vers un changement de pratiques plus écologiques,
plus durables en adoptant des éco-gestes en matière d’électricité, d’énergie, d’eau, d’alimentation, de gaspillage alimentaire, de tri/réduction des déchets, de déplacements, de jardinage ou de biodiversité…
L’objectif était d’aller à la rencontre des personnes soit sur leur lieu de vie soit sur leur lieu de travail. Pour cela nous avons ciblé les habitats collectifs et les entreprises. Il s’agissait de mobiliser un groupe de salariés ou de
voisins sur un challenge (défi), de manière à stimuler l’ensemble des participants par une réussite collective.

La démarche a intégré les principes de la communication engageante dans le coeur de sa méthodologie et un doctorant du laboratorie LERASS (Université Paul Sabatier - Toulouse) travaillant sur les questions d’engagement éco-citoyen nous a accompagné tout au long de l’action. Ce projet s’est déroulé dans six départements, pendant deux ans, dans une cinquantaine
d’entreprises et habitats collectifs. Des entreprises de toutes tailles, de tout secteurs activités (production ferroviaire, chambre des métiers, tourisme, cabinet comptable etc…) et des habitats aussi variés que les CROUS, Foyer de Jeunes Travailleurs, Foyer d’hébergement pour personnes en situation de handicap… ont ainsi répondu à la proposition
des CPIE.
Difficultés rencontrées : Elles sont exposées dans le livret de retour d'expériences : https://fr.calameo.com/read/005420131ae34ad93e57c
Résultats souhaités et/ou obtenus : Identifier les freins et les leviers pour engager les individus autour de la TEE
Appropriation de la méthode de la communication engageante par les CPIE
Développer des compétences d'accompagnement vis à vis des entreprises
Diffusion et partage de nos résultats et outils


Chiffres clés de l’initiative :
7 CPIE accompagnateurs sur 7 départements (région ex Midi-Pyrénées)
4 lieux de vie et 4 entreprises par département
près de 2000 citoyens concernés
1 à 2 défis collectifs relevés par chaque groupe
Perspectives envisagées : Développer des accompagnement auprès des entreprises
Développer la démarche dans les quartier prioritaires de la ville
Périmètre d'action : Région ex MP
Publics concernés : Salariés sur leur lieu de travail et citoyen / habitants sur leur lieu de vie
programmesengagerdanslaprescop21_couverture-livret-cop21.jpg
Partenaires, coopérations : Chercheurs
Autres partenaires : FEDER, Région Occitanie
Accompagnateur du projet : 7 CPIE de la Région ex MP
Liens web vers le projet : https://vimeo.com/urcpieoccitanie/videos
Adresse du projet : 16 rue Delort
Code postal : 32300
Ville : Mirande
ProgrammeSEngagerDansLApresCop21 (Initiative)
créée le 23.10.2019 à 12:06, mise à jour le 23.10.2019 à 12:06.

Programme « Action cœur de ville

Texte d'accroche : Albi se lance dans le programme « Action Cœur de ville »
Structure(s) porteuse(s) : Commune
Personne(s) à contacter : M. Mallet
05 63 49 11 97
Autres thématiques : Aménagement, urbanisme
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2017
Résumé du projet : Le programme « Action cœur de ville » vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme, à réinvestir les centres villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes. Pour assurer cette revitalisation, chaque convention repose sur cinq axes structurants :
- De la réhabilitation à la restructuration
- Favoriser un développement économique et commercial équilibré
- Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions
- Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine
- Fournir l’accès aux équipements et services La gouvernance du projet est partenariale même si elle est d’abord locale. Le maire en lien avec le président de l’intercommunalité pilote la réalisation des actions et préside le comité de projet installé dans sa commune.

Albi a toutefois longtemps hésité à signer la convention car elle ne portait pas les mêmes stigmates que la plupart des villes moyennes : fort taux de vacance, chômages, habitats sinistrés, fuite des commerces, etc.
Objectifs du projet : Bénéficier des subventions
Pouvoir continuer à mener à bien leurs actions pour le développement d’Albi
Résultats souhaités et/ou obtenus : La plupart des actions étaient déjà engagées avant le programme « Action cœur de ville ».

Projets déjà amorcés ou à l’étude :
- Plan commerce en 2014
- Etude urbaine
- Projet de reconversion d’une école
- Schéma directeur piéton
- Programme numérique pour les commerces
- Déploiement de la vidéo protection sur le centre-ville
- Poursuite de la dynamique événementielle
- Travaux sur le patrimoine
- Application ville pour la ville
- Financement pour le musée Toulouse-Lautrec

  • Albi a répondu à l’appel à projets « Réinventons nos cœurs de ville » et a été retenu. La mairie attend de voir ce que cela va entraîner comme financement.
Périmètre d'action : Centre-ville d’Albi
programmeactioncoeurdeville_action-coeur-de-ville-albi.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Partenaires régionaux et locaux, publics et privés ; département ; région ; CGET ; Agence nationale de l’habitat ; Action Logement ; Caisse des dépôts
Code postal : 81000
Ville : Albi
ProgrammeActionCoeurDeVille (Initiative)
créée le 27.05.2020 à 12:42, mise à jour le 27.05.2020 à 12:42.

Programme « Action cœur de ville »

Texte d'accroche : Albi se lance dans le programme « Action Cœur de ville »
Structure(s) porteuse(s) : Commune
Personne(s) à contacter : M. Mallet
05 63 49 11 97
Autres thématiques : Aménagement, urbanisme
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2017
Résumé du projet : Le programme « Action cœur de ville » vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme, à réinvestir les centres villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes. Pour assurer cette revitalisation, chaque convention repose sur cinq axes structurants :
- De la réhabilitation à la restructuration
- Favoriser un développement économique et commercial équilibré
- Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions
- Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine
- Fournir l’accès aux équipements et services La gouvernance du projet est partenariale même si elle est d’abord locale. Le maire en lien avec le président de l’intercommunalité pilote la réalisation des actions et préside le comité de projet installé dans sa commune.

Albi a toutefois longtemps hésité à signer la convention car elle ne portait pas les mêmes stigmates que la plupart des villes moyennes : fort taux de vacance, chômages, habitats sinistrés, fuite des commerces, etc.
Objectifs du projet : Bénéficier des subventions
Pouvoir continuer à mener à bien leurs actions pour le développement d’Albi
Résultats souhaités et/ou obtenus : La plupart des actions étaient déjà engagées avant le programme « Action cœur de ville ».

Projets déjà amorcés ou à l’étude :
- Plan commerce en 2014
- Etude urbaine
- Projet de reconversion d’une école
- Schéma directeur piéton
- Programme numérique pour les commerces
- Déploiement de la vidéo protection sur le centre-ville
- Poursuite de la dynamique événementielle
- Travaux sur le patrimoine
- Application ville pour la ville
- Financement pour le musée Toulouse-Lautrec

  • Albi a répondu à l’appel à projets « Réinventons nos cœurs de ville » et a été retenu. La mairie attend de voir ce que cela va entraîner comme financement.
Périmètre d'action : Centre-ville d’Albi
programmeactioncoeurdeville2_action-coeur-de-ville-albi.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Partenaires régionaux et locaux, publics et privés ; département ; région ; CGET ; Agence nationale de l’habitat ; Action Logement ; Caisse des dépôts
Code postal : 81000
Ville : Albi
ProgrammeActionCoeurDeVille2 (Initiative)
créée le 27.05.2020 à 12:42, mise à jour le 27.05.2020 à 12:42.

Programme « Action cœur de ville »

Texte d'accroche : Rodez poursuit la revitalisation de son centre-ville avec Action Cœur de ville
Structure(s) porteuse(s) : Communauté d'agglomération
Personne(s) à contacter : Pierrick Goddy, chef de projet pour la ville de Rodez
pierrick.gaudy@mairie-rodez.fr
05 65 77 88 19
Thématiques : Aménagement, Économie, Services
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2017
Résumé du projet : Le programme « Action cœur de ville » vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme, à réinvestir les centres villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes. Pour assurer cette revitalisation, chaque convention repose sur cinq axes structurants :
- De la réhabilitation à la restructuration
- Favoriser un développement économique et commercial équilibré
- Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions
- Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine
- Fournir l’accès aux équipements et services

La gouvernance du projet est partenariale même si elle est d’abord locale. Le maire en lien avec le président de l’intercommunalité pilote la réalisation des actions et préside le comité de projet installé dans sa commune.
Objectifs du projet : - Redynamiser le centre-ville : restructuration, réhabilitation, mise en valeur
- Améliorer les conditions de vie des habitants
- Conforter le rôle moteur de la ville dans le développement du territoire
Résultats souhaités et/ou obtenus : Certaines actions étaient déjà engagées avec le programme « Action cœur de ville ». Mais, ce dernier a quand même donné lieu à la réalisation de 48 fiches actions pouvant évoluer.
Projets déjà amorcés :
- Sur les circulation de bus
- La réhabilitation de Rodez Agglomération qui permet d’obtenir une aide si l’on souhaite réhabiliter un logement vacant.
- Le lancement de quatre diagnostic sur l’habitat, l’économie, la mobilité et un synthétisant tout cela pour comprendre au plus près les besoins.
Perspectives envisagées : - Restructuration du stade Paul-Lignon
- Création d’un pôle universitaire pour rassembler les quelques 2 000 étudiants
- Projet d’un parc des expositions en dehors du centre-ville
Périmètre d'action : Centre-ville de Rodez et un travail sur des antennes de l’agglomération
programmeactioncoeurdeville3_action-coeur-de-ville-rodez.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Département, région - Le CGET - L’Agence nationale de l’habitat - Action Logement - Caisse des dépôts - Association des commerçants...
Code postal : 12000
Ville : Rodez
ProgrammeActionCoeurDeVille3 (Initiative)
créée le 28.05.2020 à 17:39, mise à jour le 28.05.2020 à 17:39.

Projet Alimentaire Territorial en Haute-Vallée de l’Aude

Texte d'accroche : Le Projet Alimentaire Territorial en Haute-Vallée de l’Aude, un travail de longue haleine
Autres structures : Pas encore défini
Personne(s) à contacter : Julien Peyre
contact@3eva.org
Thématiques : Agriculture, Environnement
Autres thématiques : Alimentation, circuits courts
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2016
Résumé du projet : Le projet a été constitué lors de la candidature inter-PAT à l’appel à projet de 2018 et peu d’actions ont été enrichis depuis. C’est un projet en cours. Toutefois, on peut dire qu’il y a une volonté commune pour « mettre tout le monde autour de la table » et profiter des compétences souvent complémentaires de chaque acteur. Le projet s’est construit autour de deux temps : apprendre à se connaitre pour que chacun exprime sa vision du PAT et construire ensemble des actions issues de la mise en commun.
Pour cela, ils ont su jouer sur la complémentarité des acteurs et ont fait émerger des fiches actions concrètes et réalisables par les acteurs du terrain de la Haute-Vallée lors d’ateliers participatifs. Un comité de pilotage décidant des grandes orientations et un comité technique d’acteurs de terrains ont été constitués pour mener à bien la mise en œuvre de ce projet.
Aujourd’hui, chaque acteur a compris que ce projet concernait tout le monde pour une raison ou pour une autre (citoyens, élèves, élus, agriculteurs, transformateurs, services publics, etc.). Un diagnostic va devoir être réaliser sur ce qui peut être produit dans le territoire et sur la demande effective en produits locaux.
Objectifs du projet : - Construire une ambition commune autour de l’alimentation
- Impliquer les collectivités territoriales sur ces questions-là
- Produire et consommer au sein d’un même territoire
Difficultés rencontrées : - Arriver à se structurer et à obtenir les subventions pour que le PAT soit vraiment lancé
- Choisir qui portera le PAT de la Haute-Vallée de l’Aude entre la SCIC Maison Paysanne, le PTCE trois points eva ou Nature & Progrès
- Consacrer du temps à la proposition d’actions du PAT
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Émergence de fiches-actions réalisables (développer la production, approvisionner la restauration collective, etc.)
Perspectives envisagées : - Mettre en relation l’offre et la demande pour estimer la marge de manœuvre dont dispose le collectif
- Embaucher un salarié pour coordonner le PAT
- Deux ans d’actions autour de la précarité alimentaire, la sensibilisation des scolaires, la lutte contre le gaspillage et la structuration des filières
Périmètre d'action : PETR de la Haute-Vallée de l’Aude
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : DRAAF - Département - Communautés de communes du Limouxin et celles des Pyrénées Audoises - Chambre d’agriculture - Biocivam - Biocoop - SAFER
Code postal : 11300
Ville : Limoux
ProjetAlimentaireTerritorialEnHauteVallee (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 17:18, mise à jour le 29.05.2020 à 17:18.

Rail Coop

Texte d'accroche : Rail Coop, le premier opérateur ferroviaire coopératif
Structure(s) porteuse(s) : Collectif informel
Personne(s) à contacter : Nicolas Debaisieux
nicolas.debaisieux@free.fr
Autres thématiques : Mode de déplacement
Etat du projet : En projet
Année de démarrage du projet : 2019
Résumé du projet : Le projet de ce collectif de citoyens est de créer un opérateur ferroviaire coopératif ancrés dans les territoires c’est-à-dire, sous un statut de SCIC, faire rouler des trains détenus directement pas les usagers pour réaliser les services qui leur correspondent. Ils sont dans une logique d’aménagement du territoire et non commerciale en répondant à un besoin ressenti de connexion et de transition écologique.
Pour se faire, plusieurs étapes. La première est de renforcer le collectif existant pour porter le projet, acquérir tous les matériaux (locomotives, voitures voyageurs, etc.) et créer la SCIC. La deuxième étape est d’avoir la licence d’opérateur ferroviaire qui autorise à rouler sur le réseau national. La troisième est de lancer la première ligne qui servira de trafic socle pour ensuite créer progressivement un maillage national.
L’objectif est de proposer un service alternatif, coopératif et territorial, un service ancré dans les territoires et répondant à une demande.
Objectifs du projet : - Connecter les territoires au sens large
- Faire des lignes nationales transversales pour irriguer des territoires enclavés
- Travailler avec les collectivités locales pour solutionner des besoins locaux (
- Participer à la transition écologique et énergétique
- Monter un opérateur ferroviaire coopératif à but d’aménagement du territoire et non commercial
Difficultés rencontrées : - Lever des financements pour faire aboutir le projet
- Convaincre du potentiel et des avantages du ferroviaire
Résultats souhaités et/ou obtenus :
- Une quinzaine de personnes engagées dans le projet
- Un accompagnement par la Coop Ozon pour la configuration des outils de communication
- Réflexion avec des collectivités (le Grand Cahors par exemple) pour savoir quel service la Coop Rail pourrait rendre (créer une ligne Montauban-Cahors par exemple)
Perspectives envisagées : - Créer la SCIC dès l’automne 2019 et objectif de faire rouler les trains à l’automne 2020
- Répondre aux appels d’offres des collectivités locales s’il y en a
- Choisir la première ligne socle (en cours d’identification)
- Mailler tout le territoire
Périmètre d'action : Blars mais à vocation nationale
railcoop_rail-coop.jpg
Télécharger le fichier : RailCoop_fichierAction_rail-coop.pdf
Autres partenaires : Sociétaires - Vivons montagne - ADDOC
Code postal : 46330
Ville : Blars
RailCoop (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 17:25, mise à jour le 29.05.2020 à 17:25.

Renforcer le réseau producteurs et consommateurs en circuits courts alimentaires

Structure(s) porteuse(s) : Association, PETR
Personne(s) à contacter : Fritch Bertrand
Thématiques : Agriculture, Économie
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2014
Résumé du projet : Dthwdghwdghxfyjxfyjdtukdtukdtukdtukdtu wfgjxfhjxfhjxfhj sfyjsfyhfswdgbqdgbqdgb
Objectifs du projet : Wfhjsfhjstyjdfyjdfyjdgh'xfh'xghnxghnxgh'xghnxfhn
Difficultés rencontrées : Aucune
Résultats souhaités et/ou obtenus : Mieux manger en HLV
Perspectives envisagées : Pérennisation
Périmètre d'action : Petr
Partenaires, coopérations : Collectivité(s), Chercheurs
Code postal : 34520
Ville : Le Caylar
RenforcerLeReseauProducteursEtConsommateur (Initiative)
créée le 04.06.2019 à 15:46, mise à jour le 04.06.2019 à 15:46.

Resto’ Dynamo

Texte d'accroche : L’association Quartier Libre vous propose le Resto’ Dynamo !
Structure(s) porteuse(s) : Association
Personne(s) à contacter : Association Quartier Libre
contact@associationquartierlibre.com
09 67 04 09 78
Thématiques : Culture
Autres thématiques : Éducation populaire, solidarité, insertion sociale
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : Le Resto’ Dynamo a lieu dans un restaurant « Au Dynamo » autogéré loué par l’association deux midis et deux soirs par semaine. Les évènements du midi et du soir sont différents mais ont le même principe : mettre les personnes en apprentissage de la langue française en situation réelle quasi professionnelle avec une expérience valorisante voire qualifiante.
Deux midis par mois, les participants à l’action d’insertion de Quartier libre élaborent et préparent un repas à destination de tous. Pour cela, une équipe de neuf personnes (tournantes selon les resto) s’organise parmi les 80 adhérents inscrits à Quartier Libre pour assurer la cuisine et le service avec en face une vraie clientèle. Une semaine avant, il y a une journée de cours avec posture de médiation culturelle et d’apprentissage du français. Cette journée se déroule en rapport avec la gastronomie française. Le chef cuisto présente à ce moment-là les menus, des ingrédients, des plats typiques, etc. Un jour avant le resto, il y a la préparation de la cuisine.
Deux soirs par mois, un adhérent propose de découvrir la gastronomie de son pays. Pour cela, il crée une équipe de neuf parmi les adhérents mais aussi avec des nîmois venus s’inscrire à cette expérience. Au cours de cette soirée, les clients pourront découvrir un assortiment de plats typiques et populaires.
Objectifs du projet : - Mettre ces personnes en situation réelle avec une expérience valorisante
- Favoriser l’insertion sociale et culturelle par la découverte de la culture culinaire française et locale dans une dimension interculturelle
Difficultés rencontrées : - L'association est limitée financièrement dans son action
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Des adhérents apprenants qui dessinent leur vocation professionnelle
- Des adhérents apprenants épanouis et demandeurs de ce type d’activités
- Une salle remplie et des clients impressionnés
Perspectives envisagées : - Trouver un lieu où les locaux de l’association et le restaurant seraient au même endroit
- Ouvrir le restaurant de manière permanente tenu par les apprenants en maintenant les quatre Resto’ Dynamo qui sont en eux-mêmes des événements
- Créer une dynamique dans ce lieu en partageant les locaux avec une école de musique et l’association « Les ptits débrouillards » qui fait de la médiation scientifique
Périmètre d'action : Au Dynamo à Nîmes dans le Gard
restodynamo_resto-dynamo-logo.jpg
Télécharger le fichier : RestoDynamo_fichierAction_resto-dynamo.pdf
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Le Département - La ville de Nîmes - L’Etat - DRAAC - CGET - SCOP Mine de talents
Liens web vers le projet : http://associationquartierlibre.org
Code postal : 30000
Ville : Nîmes
RestoDynamo (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 17:35, mise à jour le 29.05.2020 à 17:35.

Rezo Pouce

Texte d'accroche : Rezo Pouce, l’autostop au quotidien
Structure(s) porteuse(s) : Association, SCIC
Personne(s) à contacter : contact@rezopouce.fr
Autres thématiques : Mode de déplacement, développement durable, ESS
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2010
Résumé du projet : La SCIC Rezo Pouce a pour mission d’offrir à tous les habitants des zones rurales et périurbains la possibilité de se déplacer grâce à des concepts innovants basés sur un principe central : le partage de la mobilité. Ce n’est pas un hasard si l’autostop quotidien est porté par une association et une SCIC. Le projet porte les valeurs de solidarité, de partage et de confiance.
Rezo Pouce propose une solution pour bouger souple, efficace, qui facilite la liberté de mouvement tout en encourageant à tester le stop dans un cadre rassurant. Cette solution est un outil dont se saisissent les collectivités. En effet, un réseau d’arrêts dédiés à la pratique de l’autostop peut être mis en place dans le cadre de l’Autostop au quotidien en partenariat avec les collectivités territoriales et grâce à une application. S'inscrire, « c'est intégrer un réseau serein et une communauté d'utilisateurs toujours partants ». De plus, Rezo Pouce travaille en partenariat avec MACIF ASSURANCE qui assure d’arriver à destination pour les trajets en stop.
Objectifs du projet : - Apporter de nouvelles solutions de mobilité sur ces territoires
- Préserver l’environnement
- Retisser des liens sociaux
- Désenclaver les territoires
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Plus de 2 000 communes qui se sont saisis du projet et le mettent en place
- Un engagement pour l’environnement et les liens sociaux
- Le développement de deux autres plateformes Rezo Pro et Rezo Séniors
- Une sensibilisation à l’autostop
Perspectives envisagées : - Refaire l’application pour qu’elle soit plus efficace et mieux utilisée
- Former des référents/animateurs de transition dans chaque territoire pour changer les mentalités et les habitudes et enfin agir réellement pour la transition
rezopouce_rezo-pouce-logo.png
Télécharger le fichier : RezoPouce_fichierAction_rezo-pouce.pdf
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : La Fondation MACIF - La région Occitanie - Transdev - CEREMA - ADEME
Liens web vers le projet : https://www.rezopouce.fr/
Code postal : 82200
Ville : Moissac
RezoPouce (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 17:41, mise à jour le 29.05.2020 à 17:41.

Saint-Quentin-la-Tour

Texte d'accroche : Bien vivre à Saint-Quentin-la-Tour
Structure(s) porteuse(s) : Collectif informel, Commune
Personne(s) à contacter : Alain Toméo, maire de Saint-Quentin-La-Toure
alaintomeo@gmail.com

Jean-François Schwartz, adjoint au maire de Saint-Quentin-La-Tour
jf.schwarz.jfs@gmail.com
Thématiques : Démocratie participative
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2017
Résumé du projet : Pour Alain Toméo, maire de Saint-Quentin-La-Tour, le village doit se construire et se développer grâce à la démocratie participative. C’est pourquoi, il initie un premier Forum Citoyen le 28 janvier 2017 animé par Helen Duceau. Cette intervention extérieure a permis une réflexion très riche autour de différents groupes de travail dont les thèmes ont été choisis par les habitants en début de journée. Chaque personne pouvait aller d’un groupe à l’autre dans la plus grande des libertés. A l’issue de ces discussions, chaque référent de chaque groupe a rédigé un compte-rendu et cinq thèmes ont été retenus en fonction du vote de chacun : le café associatif qui a ouvert en été 2017 ; le jardin dont les travaux ont commencé en mai 2018 et sera inauguré le 15 juin en même temps que le café ; l'opération Voisins vigilants en lien avec la gendarmerie prête à aboutir ; le fleurissement et l'embellissement du village toujours plus élaboré avec une journée citoyenne plantation d'arbres fruitiers par exemple ; et enfin, l'aménagement de sentiers et d'une aire de pique-nique dans les Gorges de Queille au bord de la rivière Touyre. Ainsi, l’association Bien Vivre à Saint-Quentin-La-Tour a été créée pour gérer le café associatif et l’animer en partenariat avec les habitants et les autres associations du coin mais également pour mettre en place et gérer le jardin partagé.
Les autres sujets sont toujours sur la table et seront à retravailler une fois les premiers mis en place.
Objectifs du projet : - Permettre à chaque habitant d'exprimer ses idées sur le développement du village en se joignant aux élus
- Satisfaire au mieux les demandes et besoins des habitants
- Garder un dynamisme dans le village
Difficultés rencontrées : - Mobiliser les habitants sur le long terme et notamment entre le temps du forum et la première réunion fondatrice du projet
- Trouver une personne moteur dans le groupe pour mener à bien le projet
- Dépasser les obstacles administratifs et financiers (montages de dossier, etc.) qui retardent la mise en place du dossier
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Un village vivant et animé autour de projets
- Un café associatif animé avec plus de 400 adhérents
- Un jardin partagé fonctionnel pour petits et grands avec une douzaine d’actifs
- L’investissement et la satisfaction des habitants et des élus
Perspectives envisagées : Retravailler sur les autres sujets comme celui de réaliser les économies d’énergie publique, d’échanger des compétences et des services entre villageois, créer un groupement d’achat, et bien d’autres.
Périmètre d'action : Saint-Quentin-la-Tour
saintquentinlatour_saint-quentin-la-tour-logo.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Une animatrice pour le forum citoyen Helen Duceau - Labor lab, le fablab de la Roche d’Olmes - Associations du village
Code postal : 09500
Ville : Saint-Quentin-la-Tour
SaintQuentinLaTour (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 17:47, mise à jour le 29.05.2020 à 17:47.

Take It Radio

Texte d'accroche : Take It Radio, la radio qui donne la parole aux jeunes des Pyrénées Orientales
Autres structures : La Fédération Départementale des Foyers Ruraux des Pyrénées Orientales (FDFR 66)
Personne(s) à contacter : 04 68 35 00 65
contact@takeitradio.fr
Thématiques : Culture, Jeunesse
Etat du projet : Réalisé
Année de démarrage du projet : 2012
Résumé du projet : Take it Radio est donc la web radio associative des jeunes des PO, mise en ligne par la FDFR 66, sans publicité diffusant 24h/24h de la musique et des émissions faites « par et pour les jeunes ». L’organisation générale et le suivi des émissions sont gérés par deux animateurs et trois jeunes en services civiques accompagnés du Coordonnateur de la FDFR 66.

Cette radio vise à permettre à la jeunesse du département de pouvoir s’exprimer librement sur un média qui valorise sa parole. Pour cela, la radio est ouverte à tous les jeunes souhaitant créer leur propre émission ou intervenir à la radio. Les jeunes en services civiques reçoivent ces jeunes et les accompagnent dans le montage et la réalisation de leurs émissions. Une place spéciale est également faite à la scène musicale des PO avec l’émission Local Stuff qui, tous les soirs à 19h, met en avant un groupe ou un artiste du département. La radio propose aussi des prestations pour les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) et les structures jeunesses (PIJ, Foyers, Points Jeunes, etc.) sous forme d’ateliers radio, également montés et diffusés par la suite grâce à l’animateur.
Objectifs du projet : - Donner la parole aux jeunes des PO
- Eduquer aux médias, à la citoyenneté
Difficultés rencontrées : - Faire reconnaitre le projet par les élus et les financeurs
- Réussir à faire valoir la web radio, plus difficile à connaitre qu’une radio FM
Résultats souhaités et/ou obtenus : - Appropriation d’un outil avec la création et la réalisation d’émissions par les jeunes du département
- Outil tremplin pour les artistes et les animateurs mais aussi pour les services civiques et les bénévoles qui parfois se réorientent vers les métiers de la communication, du design ou encore du numérique
- Ouverture à une grande diversité d’acteurs locaux (culturels, institutionnels, éducatifs, etc.)
- Convention de partenariat avec certains de ces acteurs (mairie de Perpignan, festivals, collèges, lycées, école de la deuxième chance, etc.)
Perspectives envisagées : - Faire de la FM temporaire pour compléter l’activité de la web radio
- Faire une application et finir la version mobile
- Créer une webradio régionale
Périmètre d'action : Le Département des Pyrénées Orientales
Publics concernés : Les jeunes
takeitradio_take-it-radio.png
Télécharger le fichier : TakeItRadio_fichierAction_take-it-radio.pdf
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : La CAF, la DDCF, Médiator et autres assos culturelles, le Festival des Déferlantes et d'autres
Liens web vers le projet : https://takeitradio.fr/
Adresse du projet : 6 Rue Aristide Berges
Code postal : 66 330
Ville : Cabestany
TakeItRadio (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 10:05, mise à jour le 06.06.2019 à 10:05.

Territoire zéro chômeur longue durée

Texte d'accroche : Graulhet, candidate à la deuxième phase de l’expérimentation « Territoire zéro chômeur longue durée »
Structure(s) porteuse(s) : Commune
Personne(s) à contacter : Maïwenn AUBRY
tzcldgraulhet@gmail.com
06 24 54 57 35
Autres thématiques : Insertion économique et sociale
Etat du projet : En cours
Année de démarrage du projet : 2016
Résumé du projet : En septembre 2018, le président de la république a annoncé l’extension de cette expérimentation à d’autres territoires. Aujourd’hui, 150 territoires préparent leur candidature. C’est le cas de Graulhet qui souhaite soumettre une candidature pour l’ensemble de la commune.
Pour candidater et être sélectionné, le projet doit être bien ficelé et suivre la charte de l’association. Le dossier de candidature s’organise alors autour de quatre phases : la fabrique du consensus portée par Claire Fita, conseillère municipale et régionale, la rencontre des personnes privées durablement d’emploi volontaires, le recensement des travaux utiles et l’ouverture d’une ou plusieurs Entreprises à But d’Emplois (EBE). Ces quatre phases ne se succèdent pas chronologiquement mais coexistent même si les trois dernières phases ne peuvent avoir lieu sans la fabrique du consensus.
Le projet doit être porté politiquement. A Graulhet, Claire Fita, conseillère municipale et régionale, a porté ce projet avec beaucoup de convictions auprès des élus de la région, du département et de la commune, sensibilisant l’ensemble aux problématiques d’insertion et de pauvreté de Graulhet. Cette démarche a donc fait consensus auprès de tous, élus et prescripteurs (services sociaux, MJC, etc.) et un comité de pilotage mobilisant les acteurs concernés a été créé. La suite est en cours.
Objectifs du projet : - Révéler les capacités et les ressources humaines et territoriales
- Remobiliser les acteurs ensemble autour d’un projet de territoire
- Faire émerger une intelligence territoriale
- Redynamiser le territoire économiquement et socialement
Difficultés rencontrées : - Conditions de réussites : rigueur et maintien de l’extension
Résultats souhaités et/ou obtenus : Projet en cours mais le fait de coconstruire le projet fait émerger un intérêt de toute part pour les problématiques sociales, économique et le vivre ensemble.
Perspectives envisagées : Trouver un autre moyen si le dispositif n’est pas élargi pour ne rien perdre du travail effectué.
Périmètre d'action : Graulhet
territoirezerochomeurlongueduree_tzcld.png
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Association TZCLD et leurs partenaires
Liens web vers le projet : https://www.tzcld.fr/
Code postal : 81300
Ville : Graulhet
TerritoireZeroChomeurLongueDuree (Initiative)
créée le 29.05.2020 à 17:07, mise à jour le 29.05.2020 à 17:07.

Ô Saveurs Paysannes

Texte d'accroche : Ô saveurs paysannes, un coopérative de producteurs, relais local de l’économie sociale et solidaire
Autres structures : Société coopérative
Personne(s) à contacter : 05 63 43 37 68
osaveurspaysannes@orange.fr
Thématiques : Agriculture, Économie, Jeunesse, Transitions
Etat du projet : Réalisé
Résumé du projet : La société coopérative O Saveurs Paysanne rassemble, aujourd’hui, 36 coopérateurs qui créent un lien direct avec les consommateurs et s’engagent pour la relocalisation de la production agricole destinée à l’alimentation et la consommation de produits de saison. Cette démarche s’inscrit dans une vision du développement des territoires par le maintien et le développement d’une agriculture durable, l’installation de nouveaux agriculteurs et la préservation de l’environnement.

Cette coopérative est un véritable magasin de producteurs-coopérateurs qui vendent eux-mêmes leurs produits fermiers. Elle propose également un espace de restauration fermière, une salle d’exposition avec à chaque saison une nouvelle exposition-vente et un lieu de livraison avec une livraison hebdomadaire de paniers de légumes bio issus du chantier d’insertion. Ce dernier a été mis en place par le centre de formation pour adultes dans le cadre du lycée.
Objectifs du projet : - Créer un lien direct et vivant avec les consommateurs
- Proposer une alimentation de qualité locale
- Permettre à des agriculteurs de travailler ensemble pour satisfaire la demande et pour y développer une activité complémentaire
- Maintenir et soutenir une agriculture durable et respectueuse de l’environnement
Difficultés rencontrées : - Préparer tous les dossiers pour les procédures qui ont pris beaucoup plus de temps que la rénovation du bâtiment
- Structurer le groupe mais aidés par l’Adefpat
- Monter la structure juridique mais aidés par un cabinet comptable
Résultats souhaités et/ou obtenus : - 36 coopérateurs + ceux qui testent la vente de leurs produits durant six mois au sein du magasin (si ça marche et qu’ils rentrent dans la charte, ils peuvent rentrer dans la coopérative)
- Chiffre d’affaire croissant
- La mise en place de paniers étudiants qui fonctionne moyennement en raison d’une petite communication
- Le chantier d’insertion et le partenariat avec le BTS gestion
- L’organisation d’une soirée à chaque nouvelle exposition en invitant artistes, clients, producteurs et réalisation d’un grand buffet qui permet de faire connaitre le magasin et de faire venir la presse
- La réalisation des structures en bois par un artisan ébéniste local qui expose également au sein du magasin et qui a vu, grâce à cela, croître sa clientèle
Perspectives envisagées : - Accueil d’une stagiaire de l’école d’ingénieurs de Purpan pour faire une étude de marché sur le panier étudiant (comment le développer, simplifier les commandes et les paiements) et réfléchir à des paniers pour les familles
- Réfléchir à des produits d’artisanats (savons, etc.) car il y a une forte demande des artisans et des clients
- Monter un atelier de transformation pour récupérer les légumes invendables et les transformer en confiture ou en soupe, travail qui pourrait être réalisé par les personnes en insertion (intéressant pour les producteurs, le personnel en insertion et aussi économiquement car cela permettrait de valoriser les produits plutôt que de pas les utiliser)
Publics concernés : Tout le monde
osaveurspaysannes_o-saveurs-paysannes.jpg
Partenaires, coopérations : Collectivité(s)
Autres partenaires : Le Lycée de Fond Labour, Artisans du Monde, les producteurs sociétaires
Accompagnateur du projet : ADEFPAT, le Lycée de Fond Labour
Liens web vers le projet : https://www.o-saveurs-paysannes.fr/
Adresse du projet : Prestil
Code postal : 81 990
Ville : Le Séquestre
OSaveursPaysannes (Initiative)
créée le 06.06.2019 à 09:55, mise à jour le 06.06.2019 à 09:55.
Thématiques
Structure(s) porteuse(s)
Etat du projet
Année de démarrage
Partenaires / coopérations